Logo money-net.ch
  • News du marché

Recherche simple
  • Recherche supplémentaire
  • 07:25:42 Revue de presse du dimanche 19 mai 2019

    Revue de presse du dimanche 19 mai 2019

    19.05.2019 | 07:25:42

    Sydney (awp/ats) - L'ampleur des internements administratifs en Suisse, la visite d'Ueli Maurer à la Maison-Blanche ou la fiscalité des entreprises sont quelques-uns des thèmes abordés par la presse du jour. Voici les titres de ces informations non confirmées à l'agence Keystone-ATS:

    Le Matin Dimanche/NZZ am Sonntag: Quelque 60'000 personnes ont été internées administrativement en Suisse jusqu'en 1981, selon une estimation d'une commission indépendante d'experts, qui publie lundi les cinq premiers livres issus de quatre ans de recherche, dont Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag se font l'écho. Les personnes internées administrativement n'avaient pas commis de délit, mais leur mode de vie ne correspondait pas aux attentes des autorités. Elles étaient privées de liberté au seul motif qu'elles étaient pauvres, alcooliques, mères illégitimes, rebelles, mendiantes, homosexuelles, réfugiées ou jugées trop fainéantes. Certaines ont été enfermées dans des établissements pénitentiaires, d'autres contraintes au travail forcé, au mariage et parfois à la stérilisation. Presque toutes les femmes internées ont subi des violences sexuelles. Selon le rapport, 648 institutions ont participé à ces internements. Le phénomène était de grande "ampleur", note le président de la commission dans les journaux. L'internement administratif ne constitue qu'une partie du passé sombre de la Suisse. Des enfants ont aussi été placés dans des foyers ou ont dû travailler dans des fermes jusqu'en 1981.

    SonntagsBlick: La visite du président de la Confédération helvétique Ueli Maurer jeudi à la Maison-Blanche s'inscrivait dans une mise en scène de son homologue américain Donald Trump dans le cadre du conflit entre les Etats-Unis et l'Iran, affirme dans le SonntagsBlick l'ancien diplomate suisse Tim Guldimann. "Pour M. Trump, la référence au rôle de la Suisse est utile afin de dire qu'il veut communiquer avec Téhéran, après avoir soumis l'Iran à des pressions économiques, politiques et militaires massives", explique celui qui fut ambassadeur de Suisse en Iran de 1999 à 2004 et ambassadeur de Suisse en Allemagne de 2010 à 2015. "M. Trump brandit la menace de guerre et en même temps affirme être un faiseur d'accord", ajoute-t-il. Le fait que la Suisse participe à cette mise en scène est "OK, car ce rôle apporte aussi l'avantage de meilleurs contacts avec Washington", poursuit l'ex-diplomate de 68 ans. Ueli Maurer a profité de sa rencontre avec M. Trump pour relancer l'ouverture de négociations sur un accord de libre-échange entre la Suisse et les Etats-Unis. La Confédération helvétique représente les intérêts des Etats-Unis en Iran depuis la rupture des relations entre les deux pays en 1981.

    SonntagsZeitung: Le parti socialiste prépare une initiative populaire visant à freiner la concurrence fiscale entre les cantons, annonce son président Christian Levrat dans la presse dominicale. Le texte vise à imposer des taux d'imposition minimaux dans toute la Suisse. "Nous devons harmoniser l'impôt sur les sociétés dans les cantons à un niveau raisonnable, sinon les cantons vont s'entraîner dans une spirale descendante", déclare M. Levrat dans un entretien diffusé par le journal alémanique SonntagsZeitung. Il est inutile que les cantons se livrent à une concurrence fiscale, ajoute-t-il. "Nos vrais concurrents sont Singapour, l'Irlande et les Pays-Bas".

    Le Matin Dimanche: La ministre suisse de la défense, Viola Amherd, se dit, dans Le Matin Dimanche, "ouverte" à la candidature d'une femme à la tête de l'armée suisse. Un tel choix ne se ferait pas en raison du sexe, "mais parce que c'est la meilleure" candidate, prévient toutefois la conseillère fédérale démocrate-chrétienne. L'armée manque "clairement de femmes parmi les cadres", remarque-t-elle, soulignant qu'il faut d'abord recruter plus de soldates, pour avoir ensuite plus de femmes gradées. Dans cette optique, elle est prête à envoyer des aspirants officiers dans les écoles pour présenter leur travail. "Mais ce sont les responsables des établissements qui doivent avoir le dernier mot". Quant à la conscription obligatoire pour les femmes, si le Conseil fédéral a déjà décidé de ne pas suivre cette voie, "nous devons être ouverts à cette question", note la Valaisanne. Face au manque d'effectifs de l'armée, "je ne souhaite écarter aucune option", poursuit-elle. Plusieurs pistes sont à l'étude pour rendre l'institution plus attractive, selon elle.

    Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Le nombre de nouvelles recrues pour la protection civile atteint un niveau historiquement bas, avec seulement 4000 candidats ces deux dernières années, indiquent Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Pendant longtemps, la protection civile pouvait compter sur 6000 nouvelles recrues par année. Les cantons tirent la sonnette d'alarme et veulent se servir dans le service civil. La conférence gouvernementale des affaires militaires, de la protection civile et des sapeurs-pompiers va envoyer la semaine prochaine une lettre à la ministre de la défense Viola Amherd pour réclamer la création d'un groupe de travail. "Le problème est dramatique", déclare dans le journal Alexander Krethlow, secrétaire général de la conférence. "Nous devons examiner le plus rapidement possible, comment les civilistes pourront être déployés à l'avenir dans le domaine de la protection civile", ajoute-t-il. Au début mai, la conférence a recommandé aux commissions de la politique de sécurité du Parlement fédéral d'examiner la possibilité de regrouper le service civil et la protection civile. La protection civile incorpore les hommes de nationalité suisse qui n'effectuent ni service militaire ni service civil.

    NZZ am Sonntag: L'hôpital universitaire de Zurich subit depuis l'été dernier une hémorragie de personnel dans son service de chirurgie cardiaque, avec les départs d'une demi-douzaine de médecins-chefs, soit la moitié des praticiens à ce niveau, relate la NZZ am Sonntag. L'hôpital souffre en parallèle d'indicateurs de mauvaise qualité. Comme les taux de mortalité étaient trop élevés pour certaines opérations, des médecins ayant des résultats insuffisants ont été placés sous surveillance. Ils ne sont plus autorisés à pratiquer seuls des opérations, explique dans le journal une porte-parole de l'hôpital. Des réunions ont en outre été instaurées avant et après les opérations et les exercices de simulation intensifiés. Une réduction du nombre de cliniques cardiaques est à l'étude en Suisse depuis des années. Dix-huit établissements publics et privés pratiquent actuellement des opérations cardiaques.

    SonntagsZeitung: Un suiveur d'Instagram sur trois est faux en Suisse, révèle une étude de l'entreprise américaine Hypeauditor, citée par la SonntagsZeitung. Au niveau mondial, cette proportion atteint 46%. Les détenteurs d'un compte Instagram achètent de plus en plus de suiveurs et de commentaires pour décrocher des partenariats commerciaux et des offres publicitaires. Selon l'agence de marketing Mediakix, près de 2,5 milliards de dollars (autant en francs suisses) seront versés aux influenceurs des réseaux sociaux d'ici à l'année prochaine. En Suisse, entre 30 et 40 millions de francs seront investis cette année. Les marques et les annonceurs utilisent de plus en plus l'intelligence artificielle et des algorithmes pour déterminer la qualité des profils Instagram.

    Note: Ces informations n'ont pas été confirmées par l'ats.

    Imprimer
  • 06:45:34 L'avortement, sujet tabou pour les entreprises américaines

    L'avortement, sujet tabou pour les entreprises américaines

    19.05.2019 | 06:45:34

    NEW YORK (awp/afp) - Pas de condamnation publique ni de menace de suspension d'investissements, absence d'indignation: les entreprises américaines sont muettes sur l'adoption par des Etats conservateurs de lois anti-avortement draconiennes, un silence dû à la nature clivante de ce sujet qui touche à l'intime.

    Contactées par l'AFP, plus d'une dizaine de grandes entreprises américaines, allant de la technologie à la banque en passant par les télécommunications, le divertissement, le sport et la distribution, n'ont pas donné suite.

    Sous la pression des réseaux sociaux, d'une nouvelle génération de jeunes activistes et de campagnes de boycott, ces sociétés ont pourtant promptement réagi sur d'autres problématiques sociétales sensibles aux Etats-Unis comme l'immigration, le racisme, les armes à feu ou encore la "loi des toilettes" visant les transgenres en Caroline du Nord en 2016.

    Certaines ont suspendu leurs spots publicitaires dans des émissions de télévision aux taux d'audience phénoménaux pour protester contre des accusations de harcèlement sexuel visant des animateurs vedettes en plein mouvement #MeToo.

    Quand on le rappelle au bras droit d'un des grands patrons les plus influents aux Etats-Unis, il répond que "cette fois-ci c'est différent".

    "Blesser"

    "Le sentiment qui domine chez les entreprises est le même que celui que j'éprouve en refusant d'être cité nommément dans votre article: je ne veux m'aliéner ni mes employés, ni mes clients, ni mes associés en affichant publiquement mon opinion sur ce sujet", résume sous couvert de l'anonymat le patron d'une agence de communication comptant des fleurons américains parmi ses clients.

    "L'avortement est un de ces sujets" qui ont "le potentiel de cliver une audience", explique Melissa Dodd, professeure en relations publiques à l'université de Central Florida.

    "Les démocrates sont majoritairement pour le droit à l'avortement mais même au sein des démocrates on trouve un quart qui est contre", souscrit Hank Boyd, enseignant à l'université du Maryland.

    Pour cet expert en marketing, c'est le cas également chez les républicains majoritairement contre l'avortement. "Quand vous prenez les indépendants c'est 50-50. A partir de là, une entreprise (...) ne peut se permettre de blesser une partie de sa clientèle."

    Les républicains des Etats conservateurs ont lancé cette semaine une grande offensive contre le droit à l'avortement.

    Des voix se sont élevées au sein même du parti républicain pour dénoncer le texte voté dans l'Alabama, qui interdit la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse (IVG), même en cas d'inceste ou de viol.

    "Nous ne faisons pas de commentaire", a répondu à l'AFP une porte-parole de Daimler, maison mère de Mercedes-Benz, qui dispose d'un site abritant deux usines dans cet Etat rural prisé par les entreprises parce que la main d'oeuvre y est moins chère et les syndicats absents.

    Même Apple, IBM, JPMorgan Chase, American Airlines, Amazon, Cisco, AT&T, pourtant en pointe sur les questions de libertés individuelles, n'ont pas donné suite aux sollicitations de l'AFP.

    Idem pour Facebook et Google, qui sont en train d'injecter respectivement 750 et 600 millions de dollars dans la construction de centres de données en Alabama.

    "Fidèles"

    "Les entreprises se demandent ce qui va advenir de la demande pour leurs produits si elles s'aliènent leur base de consommateurs", avance Hank Boyd.

    A l'inverse, les multinationales avaient tout intérêt à protester, selon lui, contre le décret anti-immigration de Donald Trump de 2017 parce qu'il les privait de talents.

    Pour autant, il va y avoir une pression des millennials sur les grandes entreprises, estime Melissa Dodd: "Un gros pourcentage de ces millennials, qui domineront le marché du travail (...), estime que le but d'une entreprise n'est pas seulement de gagner de l'argent mais aussi de faire du bien pour la société", rappelle l'enseignante.

    Mme Dodd et M. Boyd soulignent en outre qu'il y a des façons plus subtiles pour les grandes entreprises, comme Facebook et Google, de s'engager en faveur de l'avortement sans s'attirer la colère d'une partie des consommateurs.

    Elles peuvent rembourser les coûts de l'IVG en l'incluant dans la couverture santé proposée à leurs salariées ou faire des dons à des organisations militant pour le droit à l'avortement comme Planned Parenthood.

    Ce sont "des moyens de rester fidèle à ses valeurs sans nécessairement devenir le visage de la cause", opine Melissa Dodd.

    Une enquête de 2018 menée par l'institut Harris, à la demande de l'association en faveur du droit à l'avortement Naral, indique que 60% des employés donneraient leur préférence à une marque offrant à ses employées de rembourser les dépenses de planning familial et d'IVG.

    Toutefois, une étude de 2016, de Global Strategy Group, montre que l'avortement est d'assez loin le sujet de société sur lequel les gens attendent le moins les entreprises: moins de 40% contre plus de 70% pour les questions de racisme.

    tu-lo/Dt/iba/cn

    Imprimer
  • 06:45:28 Premier ministre champion de colza: les Tchèques rient jaune

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Facebook-A Rg --- --- --- --- --- ---

    Story

    Premier ministre champion de colza: les Tchèques rient jaune

    19.05.2019 | 06:45:28

    Photos de Michal Cizek, vidéo de Jan Flemr

    PRAGUE (awp/afp) - Le jaune intense des fleurs de colza a envahi les plaines tchèques, avec pour premier effet la colère des gens contre ses effets pour l'environnement et le Premier ministre accusé d'en tirer de gros profits.

    "Les gens disent que cela pue, que son jaune est laid, que cela semble envahissant. Mais, difficile d'accuser une plante. Le problème est l'usage que nous en faisons", dit le biologiste Jakub Hruska, de l'Académie tchèque des Sciences.

    Cultivé à travers le monde, le colza sert à la production d'huile alimentaire et de biocarburant. En République Tchèque, ces deux utilisations sont à peu près égales.

    "Nous ruinons le paysage, l'eau, la terre et la biodiversité", affirme Hruska à l'AFP, évoquant les effets des herbicides et des engrais.

    Les champs de colza couvrent 16% des terres arables en République Tchèque, ce qui donne au pays la première place dans l'Union européenne.

    Le Premier ministre Andrej Babis, à la tête du gouvernement minoritaire de centre-gauche, est perçu comme le premier bénéficiaire de cette activité, ayant fait fortune comme patron du groupe Agrofert qui couvre le cycle complet de la culture et de l'utilisation de la plante.

    Des entreprises d'Agrofert cultivent le colza, produisent engrais et pesticides, vendent les technologies agricoles et transforment le colza en ester méthylique d'huiles végétales (EMHV) ou biodiesel, que l'on ajoute au diesel, conformément à une loi tchèque inspirée par la directive européenne sur les biocarburants.

    Deuxième fortune de la République Tchèque, Babis déclare avoir remis Agrofert aux mains d'une société fiduciaire pour éviter un conflit d'intérêt en tant que Premier ministre et magnat des affaires.

    Mais l'Union européenne se penche sur le double rôle de Babis, responsable politique distribuant les subventions et homme d'affaires bénéficiaire.

    Modèle d'affaires

    "L'huile de colza est bonne pour la friture et le colza est aussi un aliment pour les abeilles", relève l'analyste agricole Petr Havel.

    "C'est une plante de culture, peu résistante aux insectes, ce qui fait qu'elle a besoin de traitement chimique puissant."

    "Les pesticides restent dans le sol, puis sont emportés par l'eau de pluie dans les eaux souterraines et les rivières. Ils tuent des microorganismes et réduisent la biodiversité."

    Mais pour les paysans, ce qui compte, ce n'est pas la pollution, mais la rentabilité, à peu près double par rapport au blé.

    "Il y a un bon marché pour le colza, qui bénéficie de la réduction fiscale liée à la production de biocarburant", dit Hruska.

    "C'est le modèle d'affaires d'Agrofert et ils s'efforceront de le protéger."

    A boulets rouges

    L'opposition a tiré à boulets rouges sur Babis en avril, après que le gouvernement a décidé que les bio-carburants subventionnés devaient continuer à être ajoutés au diesel.

    Ainsi, le diesel tchèque doit contenir au moins 6% de biocarburant EMHV qui est fabriqué en grande partie par l'entreprise PREOL du groupe Agrofert et qui bénéficie d'une réduction de la taxe d'accise.

    Veronika Vrecionova, députée du parti démocratique civique (ODS, opposition de droite), a dénoncé un vote "inspiré non par des faits mais par les intérêts du Premier ministre".

    Un groupe qui s'intitule "Pour un paysage tchèque sans colza" a attiré près de 5.000 sympathisants sur Facebook, tandis que lors d'une manifestation on a vu une affiche avec un Babis déclarant "Je veux un Agrofertistan tout-puissant".

    Havel et Hruska affirment que les biocarburants de première génération ne sont plus considérés comme utiles, car ils ne réduisent pas vraiment les émissions de gaz à effet de serre.

    "Mais Agrofert insistera sur leur utilisation, parce qu'ils sont au pouvoir. C'est ça le plus gros problème", souligne Hruska.

    Le passage aux biocarburants plus écologiques, comme en Europe de l'Ouest, où l'on utilise la biomasse plutôt que le biodiesel, risque de prendre du temps, car les sociétés tchèques ne disposent pas encore de technologies nécessaires.

    "Le gouvernement devrait proposer un passage graduel. Au lieu de s'endormir et ignorer l'évolution des technologies", a dit Havel.

    frj/amj/via/sw/cn

    Imprimer
  • 04:00:31 C'est l'épisode final: "Game of Thrones" tire sa révérence

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Twitter Rg 37.50 -0.80 -2.09% 47.79 26.19 ---

    Story

    C'est l'épisode final: "Game of Thrones" tire sa révérence

    19.05.2019 | 04:00:31

    LOS ANGELES (awp/afp) - Qui va s'asseoir sur le Trône de fer? Huit ans et huit saisons plus tard, la série culte "Game of Thrones" s'achève dimanche après avoir obsédé des millions de fans à travers le monde et cumulé les records.

    Le 73è et dernier épisode sera diffusé dimanche soir aux Etats-Unis, et devrait sceller le sort de Daenerys Targaryen, Jon Snow, Tyrion Lannister, Sansa et Arya Stark entre autres, autant de noms qui font désormais partie de la culture populaire.

    La fin de cette série médiévalo-fantastique au succès planétaire, qui raconte l'histoire de familles se battant pour le Trône de fer, devrait laisser un grand vide chez de nombreux fans. Certains en dehors des Etats-Unis mettaient leur réveil en plein milieu de la nuit pour regarder les épisodes en même temps que les Américains, afin d'éviter l'horreur d'un "spoiler" sur les réseaux sociaux le matin.

    Et selon un sondage réalisé pour The Workforce Institute, quelque 27 millions d'Américains prévoient que le visionnage du dernier épisode aura un impact sur leur travail le lendemain: productivité en baisse, télé-travail, absence ou retard.

    Polémique

    "Nous voulons que les gens aiment" l'épisode final. "Ça compte beaucoup pour nous, nous avons passé 11 ans" à travailler sur cette série, a dit Dan Weiss, créateur de "GoT" avec David Benioff, à Entertainment Weekly.

    "Nous savons aussi que quoi que nous fassions, même si c'est la version optimale, un certain nombre de personnes vont détester la meilleure des versions possibles...", a-t-il ajouté.

    Et en effet, avant même qu'elle se termine, l'ultime saison a fait polémique, des téléspectateurs la jugeant "bâclée" et regrettant que l'évolution de certains personnages ait été trop rapide, que certaines scènes cruciales se soient déroulées en quelques secondes après des années d'attente.

    Au point de réclamer une nouvelle version: une pétition lancée sur le site Change.org avait recueilli samedi près d'un million de signatures pour refaire la saison 8 "avec des auteurs compétents".

    "Arrêtons de pinailler! Sommes-nous en train de regarder la même série?" s'est agacé le journaliste Luke Holland dans le Guardian. "La saison 8 avait la mission herculéenne de rassembler un incroyable enchevêtrement de personnages et d'intrigues", poursuit-il.

    "Oui, elle est trop courte (...). Mais jusqu'ici, elle se termine de la manière adéquate pour une série dont le dénouement, quel qu'il soit, allait sans aucun doute décevoir ou rendre furieux une grande partie de ses fans", ajoute-t-il, en évoquant "de formidables performances d'acteurs, des scènes impressionnantes et une écriture qui, même si elle n'est pas au niveau des premières saisons, a réussi à créer des moments de choc et de stupeur".

    Passion

    Arya va-t-elle tuer Daenerys? Jaime et Cersei seraient-ils toujours vivants? Bran Stark va-t-il finir sur le Trône de fer?

    Signe de la passion suscitée par la série, fans et médias continuaient à quelques heures de sa fin à décortiquer les derniers épisodes et à échafauder des théories sur son dénouement.

    L'épisode 5 (l'avant-dernier de la saison) a rassemblé 12,5 millions de téléspectateurs en direct (18,4 millions avec le différé) aux Etats-Unis.

    "GoT", adaptée des romans fantastiques de George R.R. Martin, était devenue la série la plus regardée de HBO en 2014, détrônant "Les Sopranos".

    Ce n'était pourtant pas gagné d'avance: très sombre, violente, complexe, elle n'avait pas le profil type d'une série grand public, mais elle a réussi à attirer bien au-delà de la niche des "geeks".

    Elle s'est même retrouvée à plusieurs reprises détournée par le président américain Donald Trump, notamment quand il a parodié une célèbre phrase de la série ("L'hiver vient") pour assurer que le mur anti-immigration qu'il veut à la frontière avec le Mexique allait bien être construit. "Le mur vient", avait-il lancé sur Twitter.

    Mauvaise pioche: le mur réputé inexpugnable dans "GoT" a été méthodiquement détruit par un dragon mort-vivant.

    bur-iba/ico/cn

    Imprimer
  • 03:37:23 Le PS veut des taux d'imposition minimaux pour les entreprises

    Le PS veut des taux d'imposition minimaux pour les entreprises

    19.05.2019 | 03:37:23

    Berne (awp/ats) - Le parti socialiste prépare une initiative populaire visant à freiner la concurrence fiscale entre les cantons, annonce son président Christian Levrat dans la presse dominicale. Le texte vise à imposer des taux d'imposition minimaux dans toute la Suisse.

    "Nous devons harmoniser l'impôt sur les sociétés dans les cantons à un niveau raisonnable, sinon les cantons vont s'entraîner dans une spirale descendante", déclare M. Levrat dans un entretien diffusé dimanche par le journal alémanique SonntagsZeitung. Il est inutile que les cantons se livrent à une concurrence fiscale, ajoute-t-il. "Nos vrais concurrents sont Singapour, l'Irlande et les Pays-Bas".

    L'intitulé exact de l'initiative n'est pas encore arrêté, poursuit le socialiste fribourgeois. Le but n'est pas d'imposer aux cantons un certain taux d'impôts, mais de fixer une limite inférieure à ne pas dépasser, selon lui.

    Réforme soumise au peuple

    Il est urgent d'harmoniser la fiscalité suisse, si le pays ne veut pas être à nouveau soumis à la pression internationale, explique le conseiller aux Etats, âgé de 48 ans. L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) doit bientôt statuer sur l'introduction de taux d'imposition minimaux, remarque-t-il.

    Les citoyens suisses sont appelés ce dimanche à se prononcer sur de nouvelles règles en matière de fiscalité des entreprises et de financement de l'assurance-vieillesse et survivants (AVS). La réforme fiscale, qui prévoit des avantages pour toutes les entreprises, est une nouvelle mouture du projet rejeté par le peuple en 2017.

    Son objectif est d'accroître l'attractivité de la Suisse. Elle est couplée à un apport de près de deux milliards à l'AVS. Pour chaque franc économisé par les entreprises via la réforme de leur fiscalité, un franc doit être versé au premier pilier.

    Imprimer
  • 01:36:51 Boeing reconnaît des défauts dans le logiciel des simulateurs de vol du 737 MAX

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Boeing Co Rg --- --- --- --- --- ---

    Story

    Boeing reconnaît des défauts dans le logiciel des simulateurs de vol du 737 MAX

    19.05.2019 | 01:36:51

    NEW YORK (awp/afp) - Boeing reconnaît avoir été forcé de corriger des défauts dans le logiciel des simulateurs destinés à reproduire les conditions de vol et avec lesquels sont formés les pilotes du 737 MAX, avion impliqué dans deux catastrophes ayant fait 346 morts.

    "Boeing a fait des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s'assurer que l'expérience soit représentative des différentes conditions de vol", a déclaré l'avionneur dans un courriel à l'AFP.

    lo/plh

    Imprimer
  • 18.05.2019 Impact environnemental de la mode: des créateurs agissent déjà (Agnès b.)

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Kering --- --- --- --- --- ---

    Story

    Impact environnemental de la mode: des créateurs agissent déjà (Agnès b.)

    18.05.2019 | 21:43:08

    PARIS (awp/afp) - Certains créateurs de mode n'ont pas attendu l'appel lancé par l'Elysée afin de mobiliser l'industrie de la mode et du luxe autour de François-Henri Pinault pour réduire leur impact environnemental, écrit samedi la créatrice Agnès b. dans une lettre ouverte au milliardaire.

    "Certains jeunes créateurs ont déjà initié une mode éco-responsable sans bruit ni publicité", relève dans sa lettre la créatrice française, de son vrai nom Agnès Troublé, connue pour faire fabriquer 40% de ses vêtements en France et son engagement pour l'environnement avec la fondation Tara pour les océans.

    "Il y a plein de choses différentes dans le secteur de la mode", du luxe à la "fast fashion", avec des pratiques très différentes, relève encore Agnès b. auprès de l'AFP.

    L'Elysée a chargé cette semaine François-Henri Pinault, PDG de Kering, de réunir autour de lui un groupe de patrons représentatifs du secteur de la mode. Ils devront proposer une série d'engagements et propositions, qui seront présentés lors du G7 de Biarritz en août, dans l'idée de réduire l'impact environnemental du secteur de la mode, deuxième industrie la plus polluante au monde.

    La production vestimentaire mondiale a doublé ces 15 dernières années. Une personne achète 60% de vêtements de plus qu'il y a 15 ans, et garde chaque pièce deux fois moins longtemps, selon une enquête McKinsey citée par Greenpeace en 2016.

    Les marques multiplient le nombre de collections. Or les impacts écologiques sont nombreux: pollutions chimiques issues des usines ou des pesticides utilisés dans les champs de coton, usage intensif d'eau et d'énergies sources de réchauffement.

    Le groupe Kering est présent dans la mode, la maroquinerie, la joaillerie et l'horlogerie de luxe.

    laf/alu/cam

    Imprimer
  • 18.05.2019 Foot: BMW renonce à devenir un sponsor principal du Bayern Munich

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    BMW I --- --- --- --- --- ---

    Story

    Foot: BMW renonce à devenir un sponsor principal du Bayern Munich

    18.05.2019 | 19:55:21

    MUNICH (awp/afp) - L'alliance annoncée pour 2025 entre le constructeur automobile BMW et le Bayern Munich n'aura pas lieu, a annoncé samedi le club, confirmant des informations de presse.

    "Le FC Bayern Munich a signifié aux représentants de BMW (...) qu'il interrompait les discussions, faute d'une relation de confiance. (...) Le FC Bayern ne souhaite pas s'exprimer pour l'instant sur les raisons de cette décision", a indiqué le club dans un communiqué.

    "Nous avons mis un terme aux pourparlers", avait auparavant affirmé au journal Frankfurter Allgemeinen Sonntagszeitung un porte-parole de BMW.

    Une déclaration d'intention avait été signée entre les deux entités en 2018. BMW projetait de devenir l'un des sponsors principaux du Bayern Munich à la place de son concurrent Audi au plus tard en 2025.

    Selon des sources citées par les journaux économiques, BMW devait signer un contrat de sponsoring de dix ans d'un montant total de 800 millions d'euros, et reprendre les 8,33% de participation de Audi à l'entreprise FC Bayern München AG, qui chapeaute la section professionnelle du club.

    Le Bayern, sacré champion d'Allemagne pour la septième fois consécutive samedi, compte au total une trentaine de contrats de sponsoring. Ses "sponsors principaux", détiennent également des parts de l'entreprise, à hauteur de 25%. Les 75% restant appartiennent au club.

    cpb/dif

    Imprimer
  • 18.05.2019 Manifestation contre les géants de l'agrochimie à Bâle

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Syngenta N --- --- --- --- --- ---

    Story

    Manifestation contre les géants de l'agrochimie à Bâle

    18.05.2019 | 17:58:07

    Bâle (awp/ats) - Environ 2000 personnes sont descendues dans la rue samedi à Bâle pour défendre une agriculture sociale et écologique. Elles ont protesté contre les entreprises agrochimiques et leur "pouvoir destructeur".

    Dans le cadre d'un mouvement mondial contre les entreprises agrochimiques spécialisées dans les semences génétiquement modifiées et les pesticides, les manifestants ont défilé dans la ville de Bâle. Ils sont partis de la Barfüsserplatz et se sont rendus jusqu'au siège de Syngenta.

    Syngenta, propriété du géant chinois ChemChina depuis 2017, est l'une des entreprises dénoncées par les participants. Les entreprises agrochimiques internationales BASF et Bayer, présentes à Bâle, ont également été ciblées. Le groupe allemand Bayer a acquis la société américaine Monsanto en 2018. C'est cette dernière qui a donné son nom au mouvement contre l'industrie agrochimique.

    Ce qui a commencé il y a des années sous le label "March against Monsanto" se poursuit désormais sous le nom "March against Bayer & Syngenta". Les organisateurs de cette nouvelle manifestation se sont concentrés sur "la catastrophe climatique alimentée par l'agriculture industrielle et la progression rapide de la mort des insectes", selon un communiqué.

    Selon les organisateurs, la marche approuvée par les autorités a été soutenue par plus de 50 organisations de Suisse et d'Allemagne, dont le PS, les Verts et les syndicats. Des représentants de Climate Alliance et de Public Eye ont notamment pris la parole devant les manifestants.

    A l'étranger aussi

    Des centaines de personnes ont également manifesté samedi dans les villes françaises de Bordeaux, Paris et Toulouse contre Monsanto et la firme allemande Bayer, qui a racheté cette entreprise américaine. A Hambourg, une centaine de manifestants ont défilé. D'autres marches étaient notamment prévues au Portugal, en Serbie, en Inde, au Mexique, au Chili, en Argentine, en Australie et aux Etats-Unis.

    ats/rp

    Imprimer
  • 18.05.2019 Thierry Ardisson annonce qu'il quitte C8 pour ne pas faire du "low cost"

    Thierry Ardisson annonce qu'il quitte C8 pour ne pas faire du "low cost"

    18.05.2019 | 14:44:02

    PARIS (awp/afp) - Thierry Ardisson a annoncé samedi qu'il ne serait plus à la rentrée sur la chaîne C8, où il anime deux émissions le week-end, pour ne pas faire de la "télé low cost".

    "Je ne serai pas sur C8 à la rentrée. La chaîne n'a plus les moyens de s'offrir Ardisson et ses équipes. Et je ne veux pas faire de la télé low cost sous le joug des comptables", a asséné le présentateur de 70 ans dans un communiqué.

    Après l'arrêt de "Tout le monde en parle", l'homme en noir avait lancé son émission "Salut les terriens !" sur Canal+ en 2006 avant de migrer sur C8 en 2016. Son pendant dominical "Les terriens du dimanche" a été lancé en 2017.

    Assurant que ce n'était pas un problème d'audience, Thierry Ardisson a souligné que la "divergence" portait "sur les moyens nécessaires pour faire une bonne et belle émission (...) La qualité a un prix".

    L'animateur a indiqué qu'il annoncerait "avant l'été" ses "prochaines activités".

    tsz/alu/phc

    Imprimer
  • 18.05.2019 Fenaco investit 200'000 francs dans une campagne de l'USP

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    Fenaco Bern --- --- --- --- --- ---

    Story

    Fenaco investit 200'000 francs dans une campagne de l'USP

    18.05.2019 | 14:36:25

    Berne (awp/ats) - La coopération agricole Fenaco investit 200'000 francs dans la campagne de l'Union suisse des paysans (USP) "Nous protégeons ce que nous aimons". Cette incursion sur le terrain politique, provoquée par deux initiatives antipesticides, devrait rester une exception.

    Dans une interview parue samedi dans la Bauernzeitung, le directeur général de Fenaco Martin Keller précise que cette dépense "doit être considérée comme une exception". Les deux initiatives populaires antipesticides font planer une menace sur les membres de la coopérative Fenaco.

    Selon la coopérative agricole, il n'est pas possible de satisfaire la demande actuelle et les normes de qualité en interdisant les pesticides de synthèse. Sur ce point, il est nécessaire de mieux informer, juge M. Keller.

    La campagne de l'USP, dotée d'un budget de 800'000 francs, fournit les explications souhaitées par M. Keller. Elle souhaite "réaliser un travail d'information sur les thèmes soulevés par l'initiative pour une eau potable propre, avant tout sur la protection des végétaux et l'alimentation des animaux", selon les termes de l'Union suisse des paysans.

    Un million pour la campagne

    Le président de l'USP Markus Ritter s'est défendu samedi de faire directement campagne contre les deux initiatives antipesticides. Interrogé Keystone-ATS, il a toutefois admis que la campagne d'information n'aurait pas la même envergure si ces deux textes n'existaient pas.

    La coopération agricole Fenaco participera aussi à la campagne de votation, ajoute M. Ritter. L'USP compte dépenser un million de francs lors de ce scrutin. Selon son président, c'est montant est nécessaire si l'on souhaite être entendu à l'échelle nationale.

    L'initiative populaire sur les pesticides de synthèse demande d'interdire l'utilisation de ces produits dans la production agricole ainsi que pour l'entretien des sols et des paysages. Elle réclame également l'interdiction d'importer à des fins commerciales des denrées alimentaires qui contiennent des pesticides de synthèse ou qui ont été fabriquées à l'aide de ces produits.

    L'autre initiative vise à garantir la qualité de l'eau potable. Les agriculteurs ne pourraient toucher de paiements directs qu'à la condition de respecter des exigences écologiques comme la préservation de la biodiversité, une production sans pesticides et des effectifs d'animaux nourris avec le fourrage produit dans l'exploitation.

    Le Conseil fédéral recommande de refuser ces deux textes. Un avis partagé par l'USP.

    Imprimer
  • 18.05.2019 L'Initiative des Alpes veut la fin des camions à essence

    L'Initiative des Alpes veut la fin des camions à essence

    18.05.2019 | 14:23:36

    (développement)

    Goldau SZ (awp/ats) - La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a annoncé un paquet de mesures pour accroître le transfert vers le rail lors de la célébration du 30e anniversaire de l'Initiative des Alpes. Ses initiateurs veulent interdire des camions à essence dans le trafic transalpin.

    Quelque 270 membres et invités ont participé à cette célébration samedi à Goldau (SZ), a annoncé l'association pour la protection alpine contre le trafic de transit dans un communiqué. L'association se mobilise depuis 1989 pour la protection des Alpes.

    Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), a salué cet engagement. L'Initiative des Alpes a jeté les bases d'une nouvelle politique des transports, selon elle, et cela est désormais devenu une évidence en Suisse.

    Nouvelles mesures

    La conseillère fédérale a annoncé son intention de renforcer le transfert du trafic de fret vers le rail par de nouvelles mesures. Il s'agit notamment d'une baisse du prix des sillons et des réductions de prix pour les longs trains de marchandises. La Confédération envisage également de maintenir les subventions au transport combiné et d'augmenter la redevance sur les poids lourds plus anciens et plus polluants.

    Jon Pult, Président de l'Initiative des Alpes, a plaidé pour une extension de la mission de l'association. L'organisation doit maintenant lutter pour que les émissions de CO2 du trafic marchandises transalpin soient ramenées à zéro le plus rapidement possible.

    Sur le plan politique, l'association doit veiller à ce que les 650'000 camions transalpins soient climatiquement neutres. Dès 2035, plus aucun camion à moteur fossile ne devrait franchir les cols alpins, espère l'association. Elle a profité de la célébration de ses 30 ans pour discuter de la nécessité d'une nouvelle initiative afin de mettre en oeuvre ce programme.

    L'Association suisse des transports routiers (ASTAG) a pour sa part dénoncé l'"activisme onéreux et inefficace de la part de l'Initiative des Alpes", dans un communiqué. Les mesures proposées sont, selon elle, "inappropriées" et il faudrait avant tout "réaliser enfin les lignes d'accès NLFA en Italie et en Allemagne. Les protecteurs des Alpes seraient bien avisés de faire valoir leurs exigences à Berlin", ajoute l'ASTAG.

    ats/rp

    Imprimer
  • 18.05.2019 Autriche: le chef de l'extrême droite emporté par "l'affaire d'Ibiza"

    Titres associés

    Some text
    Nom Dernier +/- +/-% Haut 52S Bas 52S Volume
    STRABAG SE I 28.25 +0.25 +0.89% --- --- 1'004

    Story

    Autriche: le chef de l'extrême droite emporté par "l'affaire d'Ibiza"

    18.05.2019 | 13:13:52

    Actualisé avec la démission de M. Strache

    VIENNE (awp/afp) - Séisme pour l'extrême droite autrichienne à huit jours des élections européennes: son chef, Heinz-Christian Strache, a été débarqué samedi du gouvernement de Sebastian Kurz après s'être compromis avec la pseudo-nièce d'un oligarque russe dans une mise en scène apparemment destinée à le confondre.

    "J'ai remis au chancelier Sebastian Kurz ma démission de mes fonctions de vice-chancelier et il l'a acceptée", a annoncé M. Strache, 49 ans, lors d'une allocution devant la presse à Vienne.

    Cette annonce a été organisée dans l'urgence pour tenter de déminer un scandale qui menace aussi la crédibilité du gouvernement de Sebastian Kurz, le jeune chef du parti conservateur (ÖVP) au pouvoir depuis fin 2017 après avoir fait alliance avec le FPÖ, le parti de M. Strache.

    "L'affaire d'Ibiza" a éclaté vendredi soir avec la publication par les médias allemands Süddeutsche Zeitung et Der Spiegel d'une vidéo tournée en caméra cachée il y a deux ans dans laquelle le chef du FPÖ discute, quelques mois avant les législatives, avec une femme qu'il croit liée à une influente personnalité russe, de la possibilité d'un soutien financier en échange de l'accès à des marchés publics autrichiens.

    "J'ai fait une erreur et je ne veux pas que cela puisse fournir un prétexte pour affaiblir la coalition", a déclaré samedi M. Strache. Il démissionne aussi de ses fonctions à la tête du FPÖ, l'une des formations nationalistes les plus influentes de l'UE, alliée des mouvements de Matteo Salvini en Italie et Marine Le Pen en France.

    La discussion, filmée lors d'une soirée arrosée dans une villa de l'île d'Ibiza, porte notamment sur la prise d'une participation, par la pseudo-investisseuse russe, dans l'actionnariat du puissant tabloïd autrichien Kronen Zeitung, premier tirage du pays, afin d'en faire un média pro-FPÖ.

    M. Strache, qui est accompagné d'un de ses lieutenants, Johann Gudenus, explique à son interlocutrice qu'il pourra en échange de ce soutien lui obtenir des marchés publics.

    Comme Orban

    "Elle aura tous les contrats publics remportés aujourd'hui par Strabag", un groupe autrichien de construction, acteur majeur du secteur, affirme le chef du FPÖ, selon la retranscription de ses propos.

    M. Strache exclut les résistances au sein de la rédaction du Kronen Zeitung: "Les journalistes sont les plus grandes prostituées de la planète", affirme-t-il. Depuis son retour au pouvoir en 2017, le FPÖ est accusé de s'en prendre aux médias, notamment à la télévision publique ORF qu'il accuse de manquer de neutralité.

    L'homme fort du FPÖ explique également vouloir "construire un paysage médiatique similaire à celui d'Orban", en Hongrie. Dans ce pays, le Premier ministre Viktor Orban est critiqué pour avoir massivement porté atteinte au pluralisme de la presse.

    Le rendez-vous d'Ibiza était en fait un coup monté pour piéger M. Strache, selon les médias allemands qui affirment ne pas savoir qui est derrière cette opération organisée.

    L'ex-patron du FPÖ a nié avoir commis le moindre acte répréhensible lors de cette soirée, se disant victime "d'un attentat politique ciblé".

    Il a mis en cause la grande quantité d'alcool consommée ce soir-là qui l'aurait amené à se "vanter comme un adolescent" pour impressionner la visiteuse jusqu'à tenir des propos "catastrophiques".

    "C'était idiot et irresponsable", a-t-il admis.

    Nébuleuse russe

    Selon les extraits publiés, M. Strache décrit également à la visiteuse un mécanisme de financement de campagne permettant de contourner la Cour des comptes via des versements à une association et non directement au parti. Il cite des dons allant de 500.000 à 2 millions d'euros et égrène le nom de grands patrons autrichiens qui financeraient le FPÖ.

    Le député Johann Gudenus, qui maîtrise le russe, est chargé d'assurer la traduction des échanges. Le FPÖ avait signé avant son arrivée au pouvoir un accord de coopération avec Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, qui lui vaut des accusations récurrentes de liens troubles avec Moscou.

    En catastrophe, l'eurodéputé Harald Vilimsky, tête de liste du FPÖ pour les européennes, a annulé son déplacement samedi à Milan où le leader de l'extrême droite italienne Matteo Salvini réunit le camp nationaliste avant le scrutin du 26 mai.

    Le parti socialiste (SPÖ) a qualifié ces allégations de "plus grand scandale" des cinquante dernières années. Le parti libéral NEOS a jugé de nouvelles législatives "inévitables".

    Heinz-Christian Strache avait succédé en 2005 à Jörg Haider à la tête du FPÖ dont il s'est efforcé de lisser l'image, en cultivant un profil d'élu fréquentable après avoir frayé avec les cercles néonazis dans sa jeunesse.

    smk/tmo

    Imprimer
  • 18.05.2019 L'Initiative des Alpes veut la fin des camions à essence

    L'Initiative des Alpes veut la fin des camions à essence

    18.05.2019 | 13:03:07

    Goldau SZ (awp/ats) - La ministre des Transports Simonetta Sommaruga a annoncé un paquet de mesures pour accroître le transfert vers le rail lors de la célébration du 30e anniversaire de l'Initiative des Alpes samedi à Goldau (SZ). Ses initiateurs ont discuté de l'interdiction des camions à essence dans le trafic transalpin à partir de 2035.

    Quelque 270 membres et invités ont participé à cette célébration, a annoncé l'association pour la protection alpine contre le trafic de transit dans un communiqué. L'association se mobilise depuis 1989 pour la protection des Alpes.

    Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), a salué cet engagement. L'Initiative des Alpes a jeté les bases d'une nouvelle politique des transports, selon elle, et cela est désormais devenu une évidence en Suisse.

    Nouvelles mesures

    La conseillère fédérale a annoncé son intention de renforcer le transfert du trafic de fret vers le rail par de nouvelles mesures. Il s'agit notamment d'une baisse du prix des sillons et des réductions de prix pour les longs trains de marchandises. La Confédération envisage également de maintenir les subventions au transport combiné et d'augmenter la redevance sur les poids lourds plus anciens et plus polluants.

    Jon Pult, Président de l'Initiative des Alpes, a plaidé pour une extension de la mission de l'association. L'organisation doit maintenant lutter pour que les émissions de CO2 du trafic marchandises transalpin soient ramenées à zéro le plus rapidement possible.

    Sur le plan politique, l'association doit veiller à ce que les 650'000 camions transalpins soient climatiquement neutres. Dès 2035, plus aucun camion à moteur fossile ne devrait franchir les cols alpins, espère l'association. Elle a profité de la célébration de ses 30 ans pour discuter de la nécessité d'une nouvelle initiative afin de mettre en oeuvre ce programme.

    ats/rp

    Imprimer
  • 18.05.2019 Au Brésil, l'économie déprime, la Bourse a perdu tous ses gains

    Au Brésil, l'économie déprime, la Bourse a perdu tous ses gains

    18.05.2019 | 11:57:57

    Rio de Janeiro (awp/afp) - Prévisions de croissance constamment revues à la baisse, crédibilité du président Jair Bolsonaro en berne: l'économie brésilienne va mal, la Bourse a perdu tous ses gains, le réal recule et les analystes sont pessimistes pour l'avenir.

    La Bourse a chuté à son plus bas niveau de l'année cette semaine et la monnaie brésilienne ne s'était jamais autant dépréciée depuis huit mois, s'échangeant à nouveau au-dessus des 4 dollars.

    L'indice boursier Ibovespa, qui avait franchi pour la première fois la barre symbolique des 100.000 points à la mi-mars, est retombé sous les 90.000 vendredi.

    La Bourse a déjà perdu tous les gains engrangés depuis l'arrivée au pouvoir du président d'extrême droite. Avec son ministre de l'économie ultra-libéral Paulo Guedes, il avait pourtant séduit les marchés en promettant des mesures d'austérité et un vaste plan de privatisations.

    Les pertes boursières ont été causées entre autres par les incertitudes au sujet de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, qui éloignent les investisseurs des marchés émergents comme le Brésil, considérés à risque.

    Mais ces "facteurs externes" se conjuguent à des préoccupations sur la léthargie de la première économie d'Amérique latine, explique William Jackson, du cabinet de consultants londonien Capital Economics.

    Depuis la récession historique de 2015 et 2016, le PIB brésilien n'a progressé que de 1,1%, en 2017 comme en 2018.

    "Au fond du puits"

    "L'arrivée de Bolsonaro au pouvoir a fait naître un espoir d'une reprise de l'économie (...) mais en fait, elle flirte avec la récession", affirme William Jackson.

    Le malaise est d'autant plus grand que le gouvernement a subi de rudes coups cette semaine, entre les manifestations de masse contre les coupes budgétaires dans l'éducation et les accusations de blanchiment d'argent qui pèsent sur le fils aîné du président.

    De quoi entamer encore plus la crédibilité de l'administration Bolsonaro, dont la capacité à faire approuver au Parlement ses réformes économiques - notamment une cruciale mais épineuse réforme des retraites - était déjà mise en doute depuis plusieurs semaines.

    Paulo Guedes lui-même a averti mardi que l'économie brésilienne était "au fond du puits", tout en réduisant sa prévision de croissance pour 2009 de 2,2% à 1,5%, tandis que le président de la Banque centrale faisait état d'un risque de contraction au premier trimestre.

    Les analystes consultés pour l'enquête hebdomadaire Focus de la Banque centrale ont revu leurs estimations à la baisse 11 semaines de suite et tablent à présent sur une progression anémique de 1,45% du PIB.

    "Optimisme excessif"

    "Le Brésil n'a jamais connu de reprise aussi lente", déplore Marcos Casarin, du cabinet de consultants Oxford Economics, qui considère toutefois que le risque de récession sur deux trimestres consécutifs est relativement faible.

    "Nous avons déjà touché le fond", souligne-t-il, même s'il estime que la situation pourrait s'avérer encore pire si le gouvernement ne parvenait pas à faire approuver la réforme des retraites.

    Et même si elle passe le crible du Parlement, de nombreux analystes considèrent qu'elle risque d'être fortement édulcorée, ce qui limiterait son impact sur l'économie.

    "L'optimisme qui a suivi l'élection de Bolsonaro était excessif et à présent les milieux d'affaires sont plus réalistes", explique Marcos Casarin. "Cela semble clair qu'il a du mal à s'assurer le soutien des parlementaires".

    Le Parti social libéral (PSL), formation de Jair Bolsonaro, ne détient que 10% des 513 sièges de la chambre des députés, composée d'une myriade de partis, dont le soutien est traditionnellement monnayé en échange de nominations à de hautes fonctions au sein des ministères.

    Une fois élu, le président a fait part de son intention de mettre fin à ces arrangements en nouant des alliances au-delà des partis, grâce aux blocs parlementaires défendant les intérêts des lobbys conservateurs comme celui des armes, des évangéliques ou de l'agro-négoce.

    Mais les débats houleux en commission ces dernières semaines ont montré que cette logique était difficile à mettre en place quand il s'agit de réformes économiques.

    "Il faudra en faire plus pour redonner un coup de fouet à l'économie. Je crois qu'il y a encore de vrais risques de pertes boursières à l'avenir", estime Thomaz Favaro, du cabinet de consultants Control Risks.

    afp/rp

    Imprimer

  • 17.05.2019 Événements importants des semaines 20 et 21 du 17.05.2019 au 25.05.2019

    Événements importants des semaines 20 et 21 du 17.05.2019 au 25.05.2019

    17.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Les événements importants (conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 et 21, du 17.05.2019 au 25.05.2019. Explications des abréviations en fin de texte:

    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    11:30  Moneypark: CP "espace d'habitation 2018/19", Zurich
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:00  OCDE: rapport sur les perspectives de l'économie
           suisse, Paris
    10:00  Kuros: as. g., Schlieren
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -      Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:30  Klinik Hirslanden: CPB 2018/19, Zurich
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: rapport intermédiaire
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    sans garantie d'exactitude ni d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
  • 17.05.2019 Prévisions du jour vendredi 17 mai

    Prévisions du jour vendredi 17 mai

    17.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Ci-dessous, les principaux événements économiques et financiers de la journée:

    SUISSE
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    INTERNATIONAL
    FRANCE
    - Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA): 
      immatriculations de voitures neuves dans l'UE en avril (08H00)
    AUTRICHE
    - Inflation avril (11H00)
    Toutes les heures HEC (heure suisse)
    c.a./c. adm.: conseil d'administration
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    As. g.: assemblée générale
    Av. b: avant bourse
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    res.: résultats
    ML: monnaies locales
    TCC: taux de change constants
    RAS: rien à signaler
    

    Sans garantie d'exhaustivité ni d'exactitude.

    awp

    Imprimer
  • 16.05.2019 Événements importants des semaines 20 et 21 du 16.05.2019 au 25.05.2019

    Événements importants des semaines 20 et 21 du 16.05.2019 au 25.05.2019

    16.05.2019 | 06:20:01

    Zurich (awp) - Les événements importants (conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 et 21, du 16.05.2019 au 25.05.2019. Explications des abréviations en fin de texte:

    16.05.2019
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    15:00  Alcon: CC résultats T1
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    11:30  Moneypark: CP "espace d'habitation 2018/19", Zurich
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:00  OCDE: rapport sur les perspectives de l'économie
           suisse, Paris
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    -      Kuros: as. g.
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -     Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: rapport intermédiaire
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    sans garantie d'exactitude ni d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
  • 16.05.2019 Prévisions du jour jeudi 16 mai

    Prévisions du jour jeudi 16 mai

    16.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Ci-dessous, les principaux événements économiques et financiers de la journée:

    SUISSE
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    15:00  Alcon: CC résultats T1
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    INTERNATIONAL
    FRANCE
    - Chômage au sens du BIT au 1er trimestre 2019 (07H30)
    UE
    - Réunion des ministres des Finances de la Zone euro (jusqu'au 17)
    USA
    - Mises en chantier de logements avril (15H30)
    ITALIE
    - Commerce extérieur mars 
    Toutes les heures HEC (heure suisse)
    c.a./c. adm.: conseil d'administration
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    As. g.: assemblée générale
    Av. b: avant bourse
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    res.: résultats
    ML: monnaies locales
    TCC: taux de change constants
    RAS: rien à signaler
    

    Sans garantie d'exhaustivité ni d'exactitude.

    awp

    Imprimer
  • 15.05.2019 Événements importants des semaines 20 et 21 du 15.05.2019 au 25.05.2019

    Événements importants des semaines 20 et 21 du 15.05.2019 au 25.05.2019

    15.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Les événements importants (conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 et 21, du 15.05.2019 au 25.05.2019. Explications des abréviations en fin de texte:

    15.05.2019
    07:00  LafargeHolcim: résultats T1 (CC 08:30)
    09:00  Dufry: journée des investisseurs (jus. 14:00), Zurich
    10:00  AXA Assurances: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Fenaco: BPB 2018
    11:00  Groupe Mutuel: résultats 2018
    11:00  CP Rapport lanceurs d'alerte 2019, Zurich
    23:00  Alcon: résultats T1
    10:00  LafargeHolcim: as. g., Dübendorf
    10:00  Orell Füssli:, as. g., Zurich
    10:15  Villars: as. g., Fribourg
    11:30  Temenos:, as. g., Genève
    14:00  Castle Alternative:, Pfäffikon/SZ
    16:30  Partners Group: as. g., Cham
    16.05.2019
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    15:00  Alcon: CC résultats T1
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    11:30  Moneypark: CP "espace d'habitation 2018/19, Zurich
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    -      Kuros: as. g.
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -     Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: Interim Statement
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    sans garantie d'exactitude ni d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
  • 15.05.2019 Prévisions du jour mercredi 15 mai

    Prévisions du jour mercredi 15 mai

    15.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Ci-dessous, les principaux événements économiques et financiers de la journée:

    SUISSE
    07:00  LafargeHolcim: résultats T1 (CC 08:30)
    09:00  Dufry: journée des investisseurs (jus. 14:00), Zurich
    10:00  AXA Assurances: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Fenaco: BPB 2018
    11:00  Groupe Mutuel: résultats 2018
    11:00  CP Rapport lanceurs d'alerte 2019, Zurich
    23:00  Alcon: résultats T1
    10:00  LafargeHolcim: as. g., Dübendorf
    10:00  Orell Füssli:, as. g., Zurich
    10:15  Villars: as. g., Fribourg
    11:30  Temenos:, as. g., Genève
    14:00  Castle Alternative:, Pfäffikon/SZ
    16:30  Partners Group: as. g., Cham
    INTERNATIONAL
    FRANCE
    - Commercialisation des logements neufs 1er trimestre (08H45)
    - Créations d'entreprises avril (08H45)
    - Inflation avril (résultats définitifs) (08H45)
    AIE
    - Publication du rapport mensuel sur le pétrole (10H00)
    USA
    - Indice d'activité de la région de New York (Empire State) mai (14H30)
    - Production industrielle avril 
    - Ventes au détail avril  
    - Stocks hebdomadaires de pétrole 
    ALLEMAGNE
    - PIB au 1er trimestre (première estimation)
    ITALIE
    - Commandes à l'industrie mars (10H00)
    CANADA
    - Inflation avril (14H30)
    PORTUGAL
    - PIB au 1er trimestre (1ère estimation) (10H30)
    CHINE
    - Chiffres de la production industrielle, des ventes de détail et 
      de l'investissement pour le mois d'avril
    Toutes les heures HEC (heure suisse)
    c.a./c. adm.: conseil d'administration
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    As. g.: assemblée générale
    Av. b: avant bourse
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    res.: résultats
    ML: monnaies locales
    TCC: taux de change constants
    RAS: rien à signaler
    

    Sans garantie d'exhaustivité ni d'exactitude.

    awp

    Imprimer
  • 14.05.2019 Événements importants des semaines 20 et 21 du 14.05.2019 au 25.05.2019

    Événements importants des semaines 20 et 21 du 14.05.2019 au 25.05.2019

    14.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Les événements importants (conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 et 21, du 14.05.2019 au 25.05.2019. Explications des abréviations en fin de texte:

    14.05.2019
    07:00  Dufry: résultats T1 (CC 13:00)
    08:30  OFS: prix production-importation PPI avril
    08:30  OFS: CP recherche et développement en Suisse, Berne
    10:00  Commission de surveillance de la prévoyance 
           professionnelle: CP annuelle, Berne
    10:00  Endress+Hauser: CPB 2018, Bâle
    14:00  Castle Private: as. g., Pfäffikon/SZ
    15:00  Alpiq: as. g., Olten
    16:00  Schlatter: as. g., Schlieren
    16:30  BC bernoise: as. g., Berne
    17:00  Sensirion: as. g., Zurich
    17:00  Valartis: as. g., Zurich
    -      AWP: forum "sécurité sociale", Berne  
    15.05.2019
    07:00  LafargeHolcim: résultats T1 (CC 08:30)
    09:00  Dufry: journée des investisseurs (jus. 14:00), Zurich
    10:00  AXA Assurances: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Fenaco: BPB 2018
    11:00  Groupe Mutuel: résultats 2018
    11:00  CP Rapport lanceurs d'alerte 2019, Zurich
    10:00  LafargeHolcim: as. g., Dübendorf
    10:00  Orell Füssli:, as. g., Zurich
    10:15  Villars: as. g., Fribourg
    11:30  Temenos:, as. g., Genève
    14:00  Castle Alternative:, Pfäffikon/SZ
    16:30  Partners Group: as. g., Cham
    16.05.2019
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  Alcon: résultats T1 (CC 15:00)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    11:30  Moneypark: CP "espace d'habitation 2018/19, Zurich
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    -      Kuros: as. g.
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -     Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: Interim Statement
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    sans garantie d'exactitude ni d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
  • 14.05.2019 Prévisions du jour mardi 14 mai

    Prévisions du jour mardi 14 mai

    14.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Ci-dessous, les principaux événements économiques et financiers de la journée:

    SUISSE
    07:00  Dufry: résultats T1
    08:30  OFS: prix production-importation PPI avril
    08:30  OFS: CP recherche et développement en Suisse, Berne
    10:00  Commission de surveillance de la prévoyance 
           professionnelle: CP annuelle, Berne
    10:00  Endress+Hauser: CPB 2018, Bâle
    14:00  Castle Private: as. g., Pfäffikon/SZ
    15:00  Alpiq: as. g., Olten
    16:00  Schlatter: as. g., Schlieren
    16:30  BC bernoise: as. g., Berne
    17:00  Sensirion: as. g., Zurich
    17:00  Valartis: as. g., Zurich
    -      AWP: forum "sécurité sociale", Berne  
    INTERNATIONAL
    FRANCE
    - Défaillances d'entreprises mars  
    OPEP
    - Rapport mensuel (12H00)
    ALLEMAGNE
    - Inflation avril (définitif) (08H00)
    - Baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers (11H00)
    GB
    - Chômage mars (10H30)
    Toutes les heures HEC (heure suisse)
    c.a./c. adm.: conseil d'administration
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    As. g.: assemblée générale
    Av. b: avant bourse
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    res.: résultats
    ML: monnaies locales
    TCC: taux de change constants
    RAS: rien à signaler
    

    Sans garantie d'exhaustivité ni d'exactitude.

    awp

    Imprimer
  • 13.05.2019 Calendrier des semaines 20 à 23 en 2019 (CP, résultats, BNS, etc.)

    Calendrier des semaines 20 à 23 en 2019 (CP, résultats, BNS, etc.)

    13.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Ci-dessous, les principaux événements au calendrier (conférences de presse de bilan, autres conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 à 23, du 13 mai 2019 au 8 juin 2019 (explications d'abréviations en fin de texte):

    13.05.2019
    07:00  Orascom DH: résultats T1 (CC 16:00)
    13:00  Swiss: statistiques avril  
    17:30  Flughafen Zürich: statistiques avril            
    14:00  Jungfraubahn: as .g., Interlaken
    16:30  Vaudoise: as. g., Lausanne
    14.05.2019
    07:00  Dufry: résultats T1
    08:30  OFS: prix production-importation PPI avril
    08:30  OFS: CP recherche et développement en Suisse, Berne
    10:00  Commission de surveillance de la prévoyance 
           professionnelle: CP annuelle, Berne
    10:00  Endress+Hauser: CPB 2018, Bâle
    14:00  Castle Private: as. g., Pfäffikon/SZ
    15:00  Alpiq: as. g., Olten
    16:00  Schlatter: as. g., Schlieren
    16:30  BC bernoise: as. g., Berne
    17:00  Sensirion: as. g., Zurich
    17:00  Valartis: as. g., Zurich
    -      AWP: forum "sécurité sociale", Berne  
    15.05.2019
    07:00  LafargeHolcim: résultats T1 (CC 08:30)
    09:00  Dufry: journée des investisseurs (jus. 14:00), Zurich
    10:00  AXA Assurances: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Fenaco: BPB 2018
    11:00  Groupe Mutuel: résultats 2018
    10:00  LafargeHolcim: as. g., Dübendorf
    10:00  Orell Füssli:, as. g., Zurich
    10:15  Villars: as. g., Fribourg
    11:30  Temenos:, as. g., Genève
    14:00  Castle Alternative:, Pfäffikon/SZ
    16:30  Partners Group: as. g., Cham
    16.05.2019
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  Alcon: résultats T1 (CC 15:00)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    -      ras
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -     Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: Interim Statement
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    27.05.2019
    08:30  OFS: baromètre de l'emploi au T1
    09:00  KOF: prévisions tourisme
    15:00  Aevis: as. g., Interlaken
    -      EEII: as. g.
    28.05.2019
    06:00  Burckhardt: résultats 2018/19
    06:30  Dottikon ES: résultats 2018/19
    07:45  Seco: PIB au T1
    08:00  AFD: commerce extérieur/exportations horlogères avril
    15:00  BAK: prévisions PIB 2019 et 2020
    -      Cosmo: as. g.
    -      Romande Energie: as. g., Vevey
    -      Santhera: as. g.
    29.05.2019
    07:00  Landis+Gyr: résultats 2018 (définitifs)
    09:00  KOF: baromètre conjoncturel
    10:00  Indice CS-CFA mai
    15:00  Spice Private: as. g., Zoug
    30.05.2019
    11:00  Ascension, service AWP restreint
    31.05.2019
    06:30  HBM: résultats 2018/19
    07:00  The Native: résultats 2018
    08:30  OFS: chiffres d'affaires du commerce de détail avril$
    12:00  Formulafirst: as. g., Londres
    03.06.2019
    08:00  OFS: taux hypothécaire de référence
    08:30  OFS: prix à la consommation CPI mai
    09:30  Indice PMI des directeurs d'achat mai
    04.06.2019
    07:00  Aryzta: Trading Update T3
    07:30  Montana Tech: résultats T1
    14:30  Point de presse des banques régionales (dès...), Zurich
    05.06.2019
    08:30  OFS: statistiques d'hébergement avril et saison hivernale
    10:00  AMS: as. g., Premstätten/A
    -      Blackstone Res.: as. g.
    06.06.2019
    -      Airesis: as. g.
    07.06.2019
    07:00  New Value: résultats 2018/19
    07:45  Seco: chômage mai
    09:00  BNS: réserves de devises fin mai
    -      Groupe Minoteries: as. g.
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    Sans garantie d'exactitude et d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
  • 13.05.2019 Événements importants des semaines 20 et 21 du 13.05.2019 au 25.05.2019

    Événements importants des semaines 20 et 21 du 13.05.2019 au 25.05.2019

    13.05.2019 | 06:20:00

    Zurich (awp) - Les événements importants (conférences de presse, publications, etc.) des semaines 20 et 21, du 13.05.2019 au 25.05.2019. Explications des abréviations en fin de texte:

    13.05.2019
    07:00  Orascom DH: résultats T1 (CC 16:00)
    13:00  Swiss: statistiques avril  
    17:30  Flughafen Zürich: statistiques avril            
    14:00  Jungfraubahn: as .g., Interlaken
    16:30  Vaudoise: as. g., Lausanne
    14.05.2019
    07:00  Dufry: résultats T1
    08:30  OFS: prix production-importation PPI avril
    08:30  OFS: CP recherche et développement en Suisse, Berne
    10:00  Commission de surveillance de la prévoyance 
           professionnelle: CP annuelle, Berne
    10:00  Endress+Hauser: CPB 2018, Bâle
    14:00  Castle Private: as. g., Pfäffikon/SZ
    15:00  Alpiq: as. g., Olten
    16:00  Schlatter: as. g., Schlieren
    16:30  BC bernoise: as. g., Berne
    17:00  Sensirion: as. g., Zurich
    17:00  Valartis: as. g., Zurich
    -      AWP: forum "sécurité sociale", Berne  
    15.05.2019
    07:00  LafargeHolcim: résultats T1 (CC 08:30)
    09:00  Dufry: journée des investisseurs (jus. 14:00), Zurich
    10:00  AXA Assurances: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Fenaco: BPB 2018
    11:00  Groupe Mutuel: résultats 2018
    10:00  LafargeHolcim: as. g., Dübendorf
    10:00  Orell Füssli:, as. g., Zurich
    10:15  Villars: as. g., Fribourg
    11:30  Temenos:, as. g., Genève
    14:00  Castle Alternative:, Pfäffikon/SZ
    16:30  Partners Group: as. g., Cham
    16.05.2019
    06:45  Sunrise: résultats T1 (CC 09:30)
    07:00  Alcon: résultats T1 (CC 15:00)
    07:00  LM Group: trading update T1
    08:30  OFS: sondage marché de l'emploi au T1
    09:00  Assura: CPB 2018, Lausanne
    09:15  Helvetia: CP prévoyance professionnelle, Zurich
    10:00  Association de Banques Privées Suisses: CP annuelle, Berne
    11:00  Alpine Select:, as. g., Zoug
    15:00  VAT: as. g., Saint-Gall
    16:00  Valiant:, as. g., Lucerne
    -      APG SGA: as. g., Genève
    17.05.2019
    07:30  Richemont: résultats 2018/19 (Webcast 09:30)
    15:00  Edisun Power:, as. g. Zurich
    15:00  Phoenix Mecano:, as. g., Schaffhouse 
    10:00  Private Banking Day (jus. 14:30), Lucerne
    20.05.2019
    -      ras
    21.05.2019
    07:00  Sonova: résultats 2018/19
    09:00  Artemis: CPB 2018 (y. c. CP Franke), Zurich
    09:00  Temenos: Capital Markets Day (jus. 14:30), Londres
    09:30  Sonova: CPB 2018/19, Stäfa
    10:30  Association des banques régionales ABRS: as. g., Zurich
    11:00  Burkhalter: as. g. Regensdorf
    14:00  Wisekey: as. g., Zurich
    22.05.2019
    07:00  Lem: résultats 2018/19
    07:00  Züblin: résultats 2018/19
    10:30  Lem: CPB 2018/19, Zurich
    -     Novartis: journée des investisseurs (y. c. 23.5), Boston
    11:00  Poenina: as. g., Zurich
    17:00  Warteck Invest: as. g., Bâle
    23.05.2019
    07:00  Ypsomed: résultats 2018/19
    08:30  OFS: statistiques de production, commandes et chiffres
           d'affaires du secteur secondaire au T1
    08:30  UBS: CP marché de l'immobilier de luxe en Suisse, Zurich
    09:30  Ypsomed: CPB 2018/19, Berthoud
    10:00  Swatch: as. g., Granges 
    15:30  CFT: as. g., Lausanne
    15:45  Adval Tech: as. g., Berne
    17:00  Zur Rose: as. g., Zurich
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (1er jour)
    -      Swiss Digital Finance Conference, Rotkreuz
    24.05.2019
    07:00  Julius Bär: Interim Statement
    16:00  Lalique: as. g., Zurich
    16:00  Perfect Holding: as. g., Lausanne
    -      BKW: as. g., Berne
    -      SEF Swiss Economic Forum 2019 (2e jour)
    CP: conférence de presse
    CC: conference call (conférence téléphonique)
    CPB: conférence de presse de bilan
    BC: banque cantonale
    c. adm./c.a.: conseil d'administration
    as. g.: assemblée générale
    alloc.: allocution
    chif. aff./CA: chiffre d'affaires
    S: semestre
    T: trimestre
    RAS: rien à signaler
    

    sans garantie d'exactitude ni d'exhaustivité

    awp

    Imprimer
Source de données:  SIX Financial Information SA