Logo money-net.ch

Vue d'ensemble

Some text
Nom Dernier +/- +/-% Date/Heure
DAX 12'351.38 -79.59 -0.64% 17:04:35
ESTX50 EUR P 3'505.05 -16.31 -0.46% 17:04:30

Chart DAX

Top/Flop DAX

Some text
Nom +/-%
HeidelbergCement I +2.23%
Henkel Vz I +1.66%
Vonovia N +1.45%
Beiersdorf I +0.61%
adidas N +0.20%
Some text
Nom +/-%
Fresenius Medical I -4.77%
Wirecard I -2.69%
Fresenius I -2.33%
Continental I -2.18%
thyssenkrupp I -1.94%

News

  • 09:23:18 Francfort (-0,22%) toujours indécise

    Francfort (-0,22%) toujours indécise

    17.07.2019 | 09:23:18

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort évoluait en petite baisse mercredi matin, le Dax cédant 0,22% dans un marché tiraillé entre la série de records récents à Wall Street et la prudence avant une salve de bilans d'entreprises.

    Vers 07H15 GMT, l'indice vedette abandonnait 27,35 points à 12.403,62 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes perdait 0,02% à 26.064,32 points.

    La place Francfortoise demeure "indécise", relève Milan Cutkovic, stratégiste chez AxiTrader, partagée entre les espoirs d'assouplissement monétaire aux Etats-Unis comme en zone euro et "l'augmentation des préoccupations économiques".

    - SAP (+0,63% à 121,62 euros) prend la tête des valeurs vedettes à la faveur d'un regain d'optimisme sur le secteur technologique, à la veille de la publication de ses résultats qui ouvriront la saison des chiffres trimestriels en Allemagne.

    - DEUTSCHE BANK (-0,86% à 7,12 euros), très instable depuis l'annonce de son vaste plan de restructuration, essuie des prises de bénéfices après avoir profité la veille du maintien de la note d'endettement de S&P.

    - DAIMLER (-1,38% à 46,18 euros) demeure affecté par la conjoncture automobile poussive, qui l'a poussé à réviser ses prévisions de résultats en baisse pour la deuxième fois en quelques semaines.

    cfe/alm

    Imprimer
  • 16.07.2019 La Bourse de Francfort accélère avant la saison des résultats (Dax: +035%)

    La Bourse de Francfort accélère avant la saison des résultats (Dax: +035%)

    16.07.2019 | 17:51:57

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a fini mardi en hausse (Dax:+0,35%), les opérateurs se montrant optimistes sur les performances des entreprises en cette saison de publication de bilans.

    L'indice vedette a gagné 43,63 points sur la séance pour finir à 12.387,34 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,70%, à 25.993,59 points.

    "Le Dax est en plein virage, il s'éloigne des valeurs défensives pour se tourner vers les actions des sociétés cycliques", détaille Alex Lipkow, analyste chez Comdirect.

    "Les investisseurs institutionnels semblent avoir trouvé un intérêt sélectif pour les actions allemandes malgré les nouvelles négatives", poursuit l'analyste.

    DEUTSCHE BANK (+4,33% à 7,18 euros): profite de la confirmation lundi soir par l'agence S&P Global Ratings de sa note de solidité financière BBB+, au motif que la vaste restructuration annoncée récemment est "logique" et "nécessaire" pour la banque.

    LUFTHANSA (+2,62% à 15,26 euros): la compagnie aérienne allemande a pâti des annonces de sa concurrentes Ryanair, qui a annoncé fermer des bases aéroportuaires cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

    BAYER (+0,77% à 54,08 euros) prend la tête des valeurs vedettes après la forte réduction par un juge américain des dommages dus par sa filiale Monsanto dans l'un des milliers de litiges autour de l'herbicide au glyphosate Roundup.

    afp/buc

    Imprimer
  • 16.07.2019 Francfort (+0,05%) soutenue par Bayer et Deutsche Bank

    Francfort (+0,05%) soutenue par Bayer et Deutsche Bank

    16.07.2019 | 09:26:37

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort évoluait en modeste hausse mardi matin, le Dax prenant 0,05% dans un marché tiré par les nouveaux records à Wall Street et le rebond de Bayer et Deutsche Bank.

    Vers 07H20 GMT, l'indice vedette gagnait 5,80 points à 12.393,14 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes abandonnait 0,07% à 25.977,05 points.

    La place Francfortoise, privée de catalyseur majeur en attendant l'ouverture de la saison des résultats et la réunion de la Banque centrale européenne, surveillera à 09H00 GMT la publication du baromètre ZEW du moral des investisseurs.

    "Le scepticisme demeure important" concernant les perspectives en Europe, où "trop d'industries clés ont alerté sur les conséquences de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine", ajoute Andreas Lipkow, analyste de Comdirect.

    - BAYER (+1,94% à 59,77 euros) prend la tête des valeurs vedettes après la forte réduction par un juge américain des dommages dus par sa filiale Monsanto dans l'un des milliers de litiges autour de l'herbicide au glyphosate Roundup.

    Bayer a salué un pas "dans la bonne direction" mais conteste toute responsabilité de son produit dans le cancer du requérant, et entend faire appel du jugement.

    - DEUTSCHE BANK (+1,18% à 6,96 euros) profite de la confirmation lundi soir par l'agence S&P Global Ratings de sa note de solidité financière BBB+, au motif que la vaste restructuration annoncée récemment est "logique" et "nécessaire" pour la banque.

    - DAIMLER (-0,92% à 46,09 euros) demeure plombé par son avertissement sur résultats vendredi, le deuxième en quelques semaines, en raison de facteurs ponctuels mais aussi de la conjoncture automobile défavorable.

    cfe/jul

    Imprimer
  • 15.07.2019 Les Bourses européennes osent quelques pas dans le vert avant les résultats

    Les Bourses européennes osent quelques pas dans le vert avant les résultats

    15.07.2019 | 18:48:45

    d'entreprise

    PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont effectué quelques pas dans le vert lundi, les investisseurs abordant avec espoir la nouvelle saison de résultats qui débute cette semaine.

    "Le marché est en train d'essayer de trouver des repères sur les publications. C'est le début des grandes manoeuvres", a commenté auprès de l'AFP Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuilles à Mirabaud France.

    Les projecteurs sont notamment braqués sur les grandes banques américaines, qui donnent traditionnellement le coup d'envoi de la salve de publications.

    Citigroup a ouvert le bal en annonçant lundi des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, avec un bénéfice net en progression de 6,9% à 4,8 milliards de dollars.

    "Il y a des clés de lecture favorables pour le secteur bancaire américain", a souligné M. Azuelos, qui précise néanmoins que cela ne présage pas forcément de résultats similaires pour le secteur bancaire européen.

    L'Eurostoxx 50 a fini en légère hausse de 0,13% à 3.502,22 points.

    Wall Street hésitait à la mi-séance: vers 16H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 0,11% à 27.301,55 points, l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, stagnait (-0,01% à 8.243,29 points) et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,12% à 3.010,11 points.

    Du côté des valeurs

    - ANTOFAGASTA SE DÉMARQUE

    A Londres, la compagnie minière, grande productrice de cuivre, est montée de 4,01% à 897,60 pence après qu'un arbitrage international a été rendu en sa faveur dans un contentieux entre une coentreprise qu'elle détient et le Pakistan. La décision pourrait rapporter aux plaignants des milliards de dollars.

    - LE LUXE A LA TRAÎNE

    A la Bourse de Paris, les valeurs du luxe ont fermé la marche. Hermes a perdu 2,05% à 632,20 euros, LVMH 1,03% à 380,05 euros. Kering a aussi reculé de 0,44% à 519,90 euros.

    Le secteur n'a guère brillé ailleurs en Europe.

    A Milan, le fabricant de doudounes de luxe Moncler a lâché 1,12% à 37,99 euros, le groupe de cachemire Brunello Cucinelli 3,99% à 30,42 euros et la maison Salvatore Ferragamo 0,66% à 20,86 euros. Sur la place suisse, l'horloger Swatch a baissé de 0,32% à 281,40 francs et Richemont, numéro deux mondial du luxe, de 0,80% à 82,02 francs.

    Les indices en un coup d'oeil

    Paris - CAC 40: +0,10% à 5.578,21 points

    Francfort - Dax: +0,52% à 12.387,34 points

    Londres - FTSE 100: +0,34% à 7.531,72 points

    Milan - FTSE MIB: -0,02% à 22.178,05 points

    Madrid - IBEX 35: +0,33% à 9.323,60 points

    Lisbonne - PSI 20: +0,74% à 5.260,02 points

    Suisse - SMI: +0,47% à 9.808,58 points

    Amsterdam - AEX: +0,33% à 569,26 points

    Bruxelles - BEL 20: +1,24% à 3.622,64 points

    bur-vac/soe/lth

    Imprimer
  • 15.07.2019 La Bourse de Francfort s'appuie sur Wall Street pour rebondir (Dax: +0,52%)

    La Bourse de Francfort s'appuie sur Wall Street pour rebondir (Dax: +0,52%)

    15.07.2019 | 17:56:49

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a fini lundi en hausse, le Dax gagnant 0,52%, dans un marché qui se reprend, porté par la fièvre acheteuse à Wall Street en ce bon début de saison des résultats.

    L'indice vedette a gagné 64,02 points sur la séance pour finir à 12.387,34 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,70%, à 25.993,59 points.

    "C'est symptomatique: 18.000 emplois supprimés chez Deutsche Bank et 18 milliards de dollars de chiffre d'affaires chez sa rivale américaine Citigroup. Le marché va donc essayer de suivre la vigueur de Wall Street dans les jours à venir pour revenir à ses seuils", commente Jochen Stanzl, analyste chez CMC Market.

    WIRECARD (+3,64% à 149,65 euros) : La fintech allemande a été aidée par une recommandation positive des analystes de la banque suisse UBS, qui s'attendent à des résultats trimestriels encourageant pour Wirecard. Cependant, UBS voit également un risque accru, car le prix de l'action a déjà fortement augmenté et pourrait se replier nettement en cas de chiffres décevants.

    DEUTSCHE BANK (+1,91% à 6,89 euros), chahutée après l'annonce de son vaste plan de restructuration, bénéficie d'une étude favorable d'UBS, qui a relevé sa recommandation à "neutre".

    DEUTSCHE TELEKOM (-22% à 15,06 euros) : l'opérateur allemand essuie une recommandation négative de Berenberg, sceptique sur la hausse récente du cours motivée principalement par les résultats de la filiale américaine T-Mobile.

    afp/rp

    Imprimer
  • 15.07.2019 Francfort (+0,78%) tirée par Wall Street

    Francfort (+0,78%) tirée par Wall Street

    15.07.2019 | 09:27:27

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a entamé la semaine en hausse, le Dax prenant 0,78% lundi dans un marché tiré par Wall Street mais prudent avant d'aborder la saison des résultats semestriels en Europe.

    Vers 07H25 GMT, l'indice vedette gagnait 95,95 points à 12.419,27 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes progressait de 0,94% à 26.058,83 points.

    La place Francfortoise profite des nouveaux records établis vendredi à la Bourse de New York, dans un climat pourtant "léthargique" marqué par de très faibles volumes d'échanges, nuance Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

    Depuis les avertissements sur résultats de BASF puis Daimler la semaine dernière, soit deux secteurs clés pour l'économie allemande, les investisseurs redoutent de voir se multiplier "les nouvelles négatives en provenance des entreprises", complète l'analyste de Comdirect Andreas Lipkow.

    - COVESTRO (+2,57% à 42,37 euros) profite d'achats à bon compte après avoir souffert la semaine dernière du pessimisme de son concurrent BASF (+1,25% à 60,97 euros), mais reste en légère baisse sur l'année.

    - DEUTSCHE TELEKOM (-0,05% à 15,24 euros), valeur défensive qui avait bien résisté à la morosité récente, est la seule du Dax à échapper au mouvement de rebond.

    - DEUTSCHE BANK (+1,60% à 6,86 euros), chahutée après l'annonce de son vaste plan de restructuration, bénéficie d'une étude favorable d'UBS, qui a relevé sa recommandation à "neutre".

    cfe/jul

    Imprimer
  • 12.07.2019 Wall Street clôture à des records, grisée par la perspective de baisse des taux

    Wall Street clôture à des records, grisée par la perspective de baisse des taux

    12.07.2019 | 22:54:09

    New York (awp/afp) - A Wall Street, les indices Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 ont fini à des niveaux inédits vendredi, enivrés par la perspective de voir les taux baisser en fin de mois après des propos cette semaine du patron de la Banque centrale américaine.

    Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,90% pour finir à 27.332,03 points.

    Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,59% à 8.244,14 points.

    L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,46% à 3.013,77 points, clôturant pour la première fois au-dessus du seuil des 3.000 points.

    "L'optimisme est toujours vivace concernant les baisses de taux et il a semblé qu'un certain espoir s'est matérialisé sur les marchés au sujet de la saison des résultats qui s'ouvre", a affirmé Jack Ablin de Cresset Wealth Advisors.

    Après quelques résultats trimestriels cette semaine, les investisseurs rentreront dans le vif du sujet la semaine prochaine avec notamment les comptes de grandes banques américaines telles que JPMorgan Chase (+1,05%), Goldman Sachs (+1,23%) et Wells Fargo (+0,47%).

    Imminent

    Mais vendredi, c'est encore la politique monétaire qui a électrisé la Bourse, comme depuis plusieurs séances.

    Les indices ont profité en deuxième partie de semaine des deux interventions du président de la Banque centrale américaine (Fed) devant le Congrès, mercredi et jeudi.

    A trois semaines d'une réunion de l'institution américaine, les acteurs du marché se sont accordés à dire que les mots de Jerome Powell, savamment choisis comme souvent chez un banquier central, ont réuni tous les ingrédients pour une annonce de baisse de taux imminente.

    M. Powell a pointé "les inquiétudes sur la faiblesse de la croissance mondiale" et "les incertitudes autour des tensions commerciales" qui peuvent "avoir un impact sur l'économie américaine".

    Les baisses de taux d'intérêt permettent aux différents acteurs de l'économie, ménages, entreprises et investisseurs, de disposer de capitaux plus facilement. Grâce à la politique de taux bas depuis l'après-crise, le marché boursier a été l'un des principaux bénéficiaires de l'abondance de capitaux.

    "L'appétit des investisseurs pour les taux bas est insatiable. La question est désormais de savoir si la saison des résultats prendra durablement le relais ou non", a analysé Jack Ablin.

    Parmi les valeurs du jour, Johnson & Johnson a chuté de 4,15%. Le département américain de la Justice lance une enquête criminelle pour déterminer si le groupe a menti au sujet des risques de cancer liés à son talc pour bébé, a affirmé l'agence Bloomberg vendredi.

    Boeing a avancé de 1,76%. Eric Lindblad, responsable du programme 737 dont le MAX, va quitter le constructeur aéronautique qui est englué depuis mi-mars dans une crise sans précédent à la suite de deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts.

    La compagnie aérienne United Airlines (+1,96%) a par ailleurs annoncé vendredi qu'elle allait prolonger jusqu'au 3 novembre l'annulation de tous les vols programmés sur ses 14 Boeing 737 MAX.

    Les constructeurs américain Ford (+2,94%) et allemand Volkswagen ont annoncé vendredi étendre leur alliance, formée en janvier, au développement des voitures autonomes et électriques, considérées comme le prochain eldorado de l'automobile.

    Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans montait, à 2,120% contre 2,111% la veille à la clôture.

    alb/jum/jul

    Imprimer

Indicateurs

Some text
Nom Dernier Tend.
ESTX50 EUR P 3'505.05
DAX 12'351.00
CAC 40 5'579.15
FTSE 100 7'534.36
DJ Industr Average 27'275.43
Petrole Brut Baril 64.11
EUR/USD 1.1225
Source de données:  SIX Financial Information SA