Logo money-net.ch

Vue d'ensemble

Some text
Nom Dernier +/- +/-% Date/Heure
DJ Industr Average 27'367.54 +8.38 +0.03% 14:57:05
NASDAQ 100 7'931.51 -35.41 -0.44% 14:57:05
NASDAQ Comb Comp 8'228.31 -29.88 -0.36% 14:57:05
S&P 500 3'004.77 -9.53 -0.32% 15:02:07

Chart Dow Jones

Top/Flop Dow Jones

Some text
Nom +/-%
Dow Rg +3.02%
3M Rg +2.44%
Goldman Sachs Gr Rg +1.73%
JPMorgan Chase Rg +1.23%
Boeing Co Rg +0.73%
Some text
Nom +/-%
Intel Rg -1.72%
Johnson & Johnso Rg -1.68%
Exxon Mobil Rg -1.38%
Microsoft Rg -1.38%
Visa Rg-A -0.85%

News

  • 18:13:06 Paris repart de plus belle

    Paris repart de plus belle

    16.07.2019 | 18:13:06

    Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a conforté ses gains (+0,65%) mardi, se rapprochant de ses récents sommets grâce aux premiers résultats d'entreprise publiés aux Etats-Unis, ressortis conformes, voire supérieurs aux attentes.

    L'indice CAC 40 a pris 36,17 points à 5.614,38 points, dans un volume d'échanges limité de 3 milliards d'euros. Lundi, il avait fini sur une petite progression de 0,10%.

    La cote Parisienne, après une ouverture proche de l'équilibre, a accéléré la cadence à la mi-journée, dopée par les bons résultats venus des États-Unis.

    "Nous sommes dans une séance assez calme en volumes et seulement au début de la saison des résultats", a résumé auprès de l'AFP Cédric Besson, gérant et conseiller du président chez Gaspal Gestion.

    "Nous avons déjà eu pas mal d'avertissements sur résultats aux États-Unis et un niveau de prévisions négatives assez fort, or nous passons maintenant aux vrais résultats avec un nombre de surprises à venir plus faible", a-t-il ajouté.

    "Les banques sont les premières à publier (outre-Atlantique) et ce qui est sorti était [conforme aux attentes], voire légèrement meilleur qu'attendu, ce qui aide un petit peu le marché", a-t-il complété.

    JPMorgan Chase a dégagé un bénéfice net trimestriel record de 9,65 milliards de dollars tandis que Goldman Sachs a annoncé des résultats meilleurs que prévu, même si son bénéfice net est en baisse.

    Wells Fargo a aussi affiché des bénéfices dépassant les prévisions des analystes.

    Par ailleurs, "nous sommes revenus en territoire négatif sur le taux d'emprunt français à dix ans", ce qui profite aux "valorisations des sociétés sensibles aux taux d'intérêt comme Vinci ou Eiffage", a précisé M. Besson.

    Les bons chiffres de Burberry au Royaume-Uni ont quant à eux dopé le secteur du luxe, selon lui.

    En dehors des publications d'entreprises, les points d'attention du marché "sont les progrès des négociations sino-américaines sur le commerce et la réunion de la Fed le 31 juillet", a-t-il estimé.

    Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a annoncé lundi une nouvelle réunion téléphonique "à haut niveau" cette semaine entre les négociateurs américains et chinois. Il s'agirait du deuxième appel de ce type en deux semaines.

    Bouygues monte, Michelin à la peine

    La Chine a toutefois rejeté mardi des propos du président américain Donald Trump, qui avait déclaré la veille que Pékin était désormais forcé de signer un accord commercial en raison du ralentissement économique chinois.

    Sur le front des indicateurs, le moral des investisseurs allemands s'est de nouveau replié en juillet, à -24,5 points, alors que les analystes prévoyaient une remontée.

    Les ventes au détail aux États-Unis ont de leur côté augmenté plus que prévu en juin.

    Outre-Atlantique toujours, la production industrielle est restée inchangée en juin (+0,0%) comparé à mai, tandis que les stocks des entreprises manufacturières et de distribution ont légèrement augmenté en mai, un peu en dessous des prévisions des analystes.

    Du côté des valeurs, Bouygues a gagné 2,78% à 32,90 euros après le lancement officiel lundi, par la France, de sa procédure d'attribution des fréquences 5G. Orange a grappillé pour sa part 0,19% à 13,33 euros tandis qu'Iliad, maison mère du groupe Free, a reculé de 1,77% à 94,30 euros.

    Le secteur du luxe a été tiré par les bons résultats de Burberry au Royaume-Uni. Kering a pris 2,06% à 530,60 euros, Hermès 0,28% à 634,00 euros et LVMH 1,38% à 385,30 euros. Ce dernier a annoncé lundi prendre une participation dans la maison de la créatrice britannique Stella McCartney, qui avait quitté en 2018 le giron du groupe concurrent Kering.

    Aidées par les bonnes publications de leurs homologues américaines, les valeurs bancaires ont terminé bien orientées: Société Générale, qui va céder sa filiale aux Antilles, a pris 1,25% à 23,10 euros, BNP 0,85% à 43,21 euros et Crédit Agricole 1,00% à 11,12 euros.

    Renault a également fini dans le vert (+0,34% à 52,59 euros) en dépit de ventes mondiales qui ont baissé de 6,7% au premier semestre, à 1,9 million de véhicules. Le constructeur automobile est toutefois parvenu à maintenir ses parts de marché.

    jra/vac/LyS

    Imprimer
  • 17:51:57 La Bourse de Francfort accélère avant la saison des résultats (Dax: +035%)

    La Bourse de Francfort accélère avant la saison des résultats (Dax: +035%)

    16.07.2019 | 17:51:57

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a fini mardi en hausse (Dax:+0,35%), les opérateurs se montrant optimistes sur les performances des entreprises en cette saison de publication de bilans.

    L'indice vedette a gagné 43,63 points sur la séance pour finir à 12.387,34 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,70%, à 25.993,59 points.

    "Le Dax est en plein virage, il s'éloigne des valeurs défensives pour se tourner vers les actions des sociétés cycliques", détaille Alex Lipkow, analyste chez Comdirect.

    "Les investisseurs institutionnels semblent avoir trouvé un intérêt sélectif pour les actions allemandes malgré les nouvelles négatives", poursuit l'analyste.

    DEUTSCHE BANK (+4,33% à 7,18 euros): profite de la confirmation lundi soir par l'agence S&P Global Ratings de sa note de solidité financière BBB+, au motif que la vaste restructuration annoncée récemment est "logique" et "nécessaire" pour la banque.

    LUFTHANSA (+2,62% à 15,26 euros): la compagnie aérienne allemande a pâti des annonces de sa concurrentes Ryanair, qui a annoncé fermer des bases aéroportuaires cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

    BAYER (+0,77% à 54,08 euros) prend la tête des valeurs vedettes après la forte réduction par un juge américain des dommages dus par sa filiale Monsanto dans l'un des milliers de litiges autour de l'herbicide au glyphosate Roundup.

    afp/buc

    Imprimer
  • 16:36:10 Wall Street, en pleine saison de résultats, fait une pause

    Wall Street, en pleine saison de résultats, fait une pause

    16.07.2019 | 16:36:10

    New York (awp/afp) - La Bourse de New York hésitait sur la direction à suivre peu après l'ouverture mardi, reprenant un peu son souffle après avoir atteint de nouveaux records alors qu'étaient diffusés les résultats d'un trio de grandes banques.

    Vers 14H15 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,05% à 27.346,84points après avoir oscillé autour de l'équilibre en début de séance.

    L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,11%, à 8.249,02 points.

    L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,09%, à 3.011,46 points.

    Au terme d'une séance indécise, Wall Street avait grimpé lundi à des niveaux inédits, se préparant tranquillement à entrer dans le vif de la saison des résultats trimestriels d'entreprises: le Dow Jones avait gagné 0,10% et le Nasdaq 0,17%.

    "Trois éléments guident actuellement le marché, la perception des politiques monétaires, la perception du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis et l'interprétation de la saison des résultats", remarque Art Hogan, responsable de la stratégie des marchés chez National Securities.

    "Rien n'a suffisamment changé (ce matin) pour pousser les indices à de nouveaux records", estime-t-il.

    Les résultats des banques notamment étaient "meilleurs que prévu, mais pas plus que d'habitude", remarque le spécialiste. Pas suffisamment en tout cas pour vraiment entraîner le reste du marché derrière elles.

    La première banque américaine en termes d'actifs, JPMorgan Chase, qui a annoncé mardi avoir dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net record de 9,65 milliards de dollars, avançait de 0,21% après avoir fluctué entre pertes et gains depuis l'ouverture.

    Goldman Sachs, qui a fait part de chiffres meilleurs que prévu au deuxième trimestre en dépit d'une baisse continue à la fois des commissions perçues par ses banquiers d'affaires et des recettes générées par les traders, prenait 1,78%.

    Wells Fargo a aussi affiché des bénéfices et un chiffre d'affaires dépassant les prévisions des analystes mais son titre reculait de 0,25%.

    Google dans le viseur de Trump

    Parmi les autres grands résultats du jour, le groupe de produits pharmaceutiques et d'hygiène Johnson & Johnson reculait de 1,57%. Confronté à la concurrence des génériques et à des procédures judiciaires, le groupe a pourtant revu ses prévisions annuelles en hausse après un deuxième trimestre meilleur que prévu.

    La chaîne de restauration rapide Domino's Pizza chutait de 4,82% après avoir fait part d'un ralentissement de la croissance de ses ventes au deuxième trimestre.

    Alphabet, la maison mère de Google, prenait 0,02%. Donald Trump a laissé entendre dans un tweet mardi que son administration allait mener des investigations sur Google, récemment pris pour cible par le milliardaire Peter Thiel qui l'accuse d'être infiltré par les services de renseignements chinois. Des accusations que le groupe estime sans fondement.

    La séance était aussi marquée mardi par la publication d'une série d'indicateurs.

    Les ventes au détail ont notamment augmenté plus que prévu en juin dans le pays, de 0,4% sur un mois.

    Les prix importés se sont de leur côté affiché en recul de 2%, la plus forte chute annuelle depuis trois ans.

    Les stocks des entreprises manufacturières et de distribution aux Etats-Unis ont pour leur part légèrement augmenté en mai.

    La production industrielle aux Etats-Unis est restée inchangée en juin (+0,0%) comparé à mai, sous l'effet d'une forte baisse de la production des services d'utilité publique.

    Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans montait un peu, à 2,123% contre 2,089% la veille à la clôture.

    jum/dho/evs

    Imprimer
  • 16:01:44 Wall Street, en pleine saison de résultats, fait une pause

    Wall Street, en pleine saison de résultats, fait une pause

    16.07.2019 | 16:01:44

    New York (awp/afp) - La Bourse de New York évoluait près de l'équilibre peu après l'ouverture mardi, reprenant un peu son souffle après avoir atteint de nouveaux records alors qu'étaient diffusés les résultats d'un trio de grandes banques.

    Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, grappillait 0,04% à 27.369,77 points vers 13H50 GMT après avoir débuté la séance légèrement dans le rouge.

    L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,01%, à 8.257,39 points.

    L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,02%, à 3.013,65 points.

    Au terme d'une séance indécise, Wall Street avait grimpé lundi à des niveaux inédits, se préparant tranquillement à entrer dans le vif de la saison des résultats trimestriels d'entreprises: le Dow Jones avait gagné 0,10% et le Nasdaq 0,17%.

    "Trois éléments guident actuellement le marché, la perception des politiques monétaires, la perception du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis et l'interprétation de la saison des résultats", remarque Art Hogan, responsable de la stratéhgie des marchés chez National Securities.

    "Rien n'a suffisamment changé (ce matin) pour pousser les indices à de nouveaux records", estime-t-il.

    Les résultats des banques notamment étaient "meilleurs que prévu, mais pas plus que d'habitude", remarque le spécialiste. Pas suffisamment en tout cas pour vraiment entraîner le reste du marché derrière elles.

    La première banque américaine en termes d'actifs JPMorgan Chase, qui annoncé mardi avoir dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net record de 9,65 milliards de dollars, reculait de 0,30% après avoir fluctué entre pertes et gains depuis l'ouverture.

    Goldman Sachs, qui a fait part de chiffres meilleurs que prévu au deuxième trimestre en dépit d'une baisse continue à la fois des commissions perçues par ses banquiers d'affaires et des recettes générées par les traders, prenait 2,27%.

    Wells Fargo a aussi affiché des bénéfices et un chiffre d'affaires dépassant les prévisions des analystes mais son titre avançait de 0,34%.

    Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans montait un peu, à 2,127% contre 2,089% la veille à la clôture.

    jum/dho/lth

    Imprimer
  • 09:26:37 Francfort (+0,05%) soutenue par Bayer et Deutsche Bank

    Francfort (+0,05%) soutenue par Bayer et Deutsche Bank

    16.07.2019 | 09:26:37

    Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort évoluait en modeste hausse mardi matin, le Dax prenant 0,05% dans un marché tiré par les nouveaux records à Wall Street et le rebond de Bayer et Deutsche Bank.

    Vers 07H20 GMT, l'indice vedette gagnait 5,80 points à 12.393,14 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes abandonnait 0,07% à 25.977,05 points.

    La place Francfortoise, privée de catalyseur majeur en attendant l'ouverture de la saison des résultats et la réunion de la Banque centrale européenne, surveillera à 09H00 GMT la publication du baromètre ZEW du moral des investisseurs.

    "Le scepticisme demeure important" concernant les perspectives en Europe, où "trop d'industries clés ont alerté sur les conséquences de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine", ajoute Andreas Lipkow, analyste de Comdirect.

    - BAYER (+1,94% à 59,77 euros) prend la tête des valeurs vedettes après la forte réduction par un juge américain des dommages dus par sa filiale Monsanto dans l'un des milliers de litiges autour de l'herbicide au glyphosate Roundup.

    Bayer a salué un pas "dans la bonne direction" mais conteste toute responsabilité de son produit dans le cancer du requérant, et entend faire appel du jugement.

    - DEUTSCHE BANK (+1,18% à 6,96 euros) profite de la confirmation lundi soir par l'agence S&P Global Ratings de sa note de solidité financière BBB+, au motif que la vaste restructuration annoncée récemment est "logique" et "nécessaire" pour la banque.

    - DAIMLER (-0,92% à 46,09 euros) demeure plombé par son avertissement sur résultats vendredi, le deuxième en quelques semaines, en raison de facteurs ponctuels mais aussi de la conjoncture automobile défavorable.

    cfe/jul

    Imprimer
  • 15.07.2019 A Wall Street, les indices battent tranquillement de nouveaux records

    A Wall Street, les indices battent tranquillement de nouveaux records

    15.07.2019 | 22:58:08

    New York (awp/afp) - La Bourse de New York a terminé en légère hausse lundi et battu au passage de nouveaux records, se préparant tranquillement à entrer dans le vif de la saison des résultats trimestriels d'entreprises.

    L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,10% pour finir à 27.358,82 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,17% à 8.258,19 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,02% à 3.014,30 points.

    Les indices ont évolué près de l'équilibre pendant presque toute la séance, une faible volatilité "qui s'explique par le fait que c'est d'une part l'été et que d'autre part, la place de Tokyo était fermée, amoindrissant l'activité sur le marché obligataire", remarque Karl Haeling de LBBW.

    Ils se sont installés dans le vert en fin de séance, permettant ainsi à Wall Street d'atteindre des niveaux inédits après avoir déjà été dopés la semaine dernière par la perspective de voir les taux d'intérêt baisser en fin de mois.

    Les investisseurs tournent désormais leur attention vers la saison des résultats du deuxième trimestre.

    Première grande banque à dévoiler ses chiffres, Citigroup a cédé 0,08% à Wall Stret lundi après avoir fait pourtant part de résultats supérieurs aux attentes. Mais cette performance est à relativiser car elle est notamment due à un gain exceptionnel lié à l'entrée en Bourse de TradeWeb, une société dans laquelle Citigroup avait investi.

    Suivront mardi JPMorgan Chase, Goldman Sachs et Wells Fargo, mercredi Bank of America et jeudi Morgan Stanley.

    Recul des bénéfices

    Parmi les autres grands résultats de la semaine figurent ceux de Johnson & Johnson et United Air Lines mardi, de Netflix et IBM mercredi, de Microsoft et UnitedHealth jeudi et American Express vendredi.

    Selon une compilation des prévisions des analystes réalisée par le cabinet FactSet, les entreprises du S&P 500 devraient dans leur ensemble faire état d'un repli de leurs bénéfices de 3%.

    Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans reculait un peu, à 2,092% contre 2,122% la veille à la clôture.

    Amazon s'est apprécié de 0,50% au premier jour de son opération de super-soldes "Prime Day".

    American Airlines a perdu 0,50% alors que la compagnie a prolongé jusqu'au 2 novembre, contre début septembre auparavant, les annulations de tous les vols programmés sur ses 14 Boeing 737 MAX, avion phare de Boeing, cloué au sol depuis mi-mars à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts au total.

    Selon le Wall Street Journal, les 737 MAX ne devraient pas être prêts à revoler avant l'an prochain en raison du temps nécessaire pour modifier le logiciel mis en cause dans les accidents. Boeing a lâché 1,02%.

    La biotech Gilead Sciences est monté de 2,73% après avoir annoncé dimanche un vaste accord de collaboration avec le belge Galapagos pour une durée de dix ans, en échange de presque 5 milliards de dollars versés par l'américain.

    Facebook a reculé de 0,47% alors que selon plusieurs médias, le groupe va devoir payer une amende record de 5 milliards de dollars infligée par un régulateur américain pour les manquements du premier réseau social au monde en matière de protection des données personnelles.

    jum/dho/lth

    Imprimer
  • 15.07.2019 A Wall Street, les indices battent tranquillement de nouveaux records

    A Wall Street, les indices battent tranquillement de nouveaux records

    15.07.2019 | 22:43:57

    New York (awp/afp) - La Bourse de New York a terminé en légère hausse lundi et battu au passage de nouveaux records, se préparant tranquillement à entrer dans le vif de la saison des résultats trimestriels d'entreprises.

    L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,10% pour finir à 27.358,82 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,17% à 8.258,19 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,02% à 3.014,30 points.

    Les indices ont évolué près de l'équilibre pendant presque toute la séance, une faible volatilité "qui s'explique par le fait que c'est d'une part l'été et que d'autre part, la place de Tokyo était fermée, amoindrissant l'activité sur le marché obligataire", remarque Karl Haeling de LBBW.

    Ils se sont installés dans le vert en fin de séance, permettant ainsi à Wall Street d'atteindre des niveaux inédits après avoir déjà été dopés la semaine dernière par la perspective de voir les taux d'intérêt baisser en fin de mois.

    Les investisseurs tournent désormais leur attention vers la saison des résultats du deuxième trimestre.

    Première grande banque à dévoiler ses chiffres, Citigroup a cédé 0,08% à Wall Street lundi après avoir fait pourtant part de résultats supérieurs aux attentes. Mais cette performance est à relativiser car elle est notamment due à un gain exceptionnel lié à l'entrée en Bourse de TradeWeb, une société dans laquelle Citigroup avait investi.

    Suivront mardi JPMorgan Chase, Goldman Sachs et Wells Fargo, mercredi Bank of America et jeudi Morgan Stanley.

    Parmi les autres grands résultats de la semaine figurent ceux de Johnson & Johnson et United Air Lines mardi, de Netflix et IBM mercredi, de Microsoft et UnitedHealth jeudi et American Express vendredi.

    Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans reculait un peu, à 2,092% contre 2,122% la veille à la clôture.

    afp/rp

    Imprimer

Indicateurs

Some text
Nom Dernier Tend.
DJ Industr Average 27'367.04
NASDAQ 100 7'931.50
NASDAQ Comb Comp 8'228.29
S&P 500 3'004.73
ESTX50 EUR P 3'521.36
Petrole Brut Baril 64.35
Source de données:  SIX Financial Information SA